nos numéros qui sommes nous nos articles les événements Bolly&Co Awards Autres
BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !

Revue de presse : Anushka Sharma pour Vogue

La star du juillet chez Vogue (la version indienne, hein) c'est Anushka Sharma ! Le shoot a beau avoir les couleurs de l'été, il date d'il y a quelques mois déjà. L'article a été écrit par Anindita Ghose. Les photos ont été prises par Suresh Natarajan.

-- Anushka Sharma s'assoit, elle retire ses talons et - de façon totalement désinvolte - frappe la table. Nous sommes en train de dîner au Wasabi de Mrimoto - 'Le meilleur restaurant du monde à Mumbai - de l'actrice et, elle commande tout un tas de choses sans prendre la peine de regarder le menu. Deux espèces de carpaccio, un avocat, des tacos au wasabi, une soupe miso mariné avec du riz à l'ail et de la morue noire. « - Vous mangez trop proprement. » se plaint-elle dévorant un (trop gros) taco en guise de vengeance comique. Un peu plus tard, Christian Louboutin s'arrête à notre table pour dire bonjour. Et la surprenante Sharma, qui n'arrives plus à trouver sa paire de chaussure - qui d'ailleurs sont des louboutins beiges pointus - essaye de se lever et de demander conseille pour ses futures commande. Les choses se compliquent, il ne mange pas de poisson et puis la conversation continue et je n'arrive pas à m'arrêter de rire suivant Anushka.

Le père de celle-ci, un ancien colonel de l'armée indienne, est persuadé que les personnes sont en réalité l'opposé de ce qu'elles sont en public. Si on devait suivre cette hypothèse, sa fille de 24 ans, étoile montante du cinéma, devrait être une fille incroyablement calme, organisé et soignée qui sait exactement ce qu'elle fait. Mais ce qu'on pense d'elle lui va parfaitement. Aucune autre actrice de moins de 30 ans n'a fait le même chemin qu'elle : Elle débute face à Shahrukh Khan dans une production Yash Raj Films - l'une des plus grandes sociétés de production cinématographique du pays - et a la chance d'obtenir un rôle mémorable dans la comédie Band Baaja Baaraat (2010). Peu de temps après, elle jouait dans des films réalisés par des magiciens comme Yash Chopra, Vishal Bhardway, Rajkumar Hirani et Anurag Kashyap.
Maintenant, il y a des rumeurs d'un projet avec Steven Spielberg.





ZEN ET L'ART DU SUCCES. --- Les serveurs au Wasabi (Désormais dans le top 20 des 50 meilleurs restaurants d'Asie de San Pellegrino) nous gâtent avec d'interminables défilés de plats potentiels. Ce dont on ne parle pas c'est de l'ambition d'Anushka et de son envie d'entrée dans le business du cinéma. « - La seule chose que je désirais s'était d'être célèbre avant d'avoir 20 ans. » dit Anushka en toute franchise. Les offres de films sont arrivés lorsqu'elle a atteind l'apogée de sa carrière de top model - Elle avait pourtant auditionné pour des rôles depuis l'âge de 12 ans. « - Je suis allé à ma première audition chez Yash Raj avec aucune attente. » confit-elle. Tout ce qui arrive depuis lui ouvre les portes et la propulse à un succès remarquablement précoce digne d'une actrice impressionnante. Peut-être que son calme provient du fait qu'elle vit le moment présent. A l'heure actuelle, elle est dans la liste de l'élite de Bollywood. Elle est telle un maitre zen, qui développe une façon irréelle d'accomplir les choses, déterminée à donner tout ce qu'elle a.

Anushka a remporté son premier prix Filmfare il y a peu cette année, mais elle ne veut pas que cette adulation lui monte à la tête. Elle ne veut pas se métamorphoser en une star du cinéma qui ne pourra plus s'adapter à la vie normale une fois que sa carrière sera finie. « - Je suis réaliste » dit-elle. Quand elle a reçu des plus gros chèques, elle n'a pas dépensé son argent en création haute couture. Elle a plutôt acheté un appartement. Maintenant que ses parents ont déménagé à Mumbai, elle a acheté un plus grand appartement pour pouvoir rester avec sa famille. C'est ce qui est important. Ses priorités sont pures. « - Vous voyez, je ne fais pas appel à des séances de cinéma personnelle pour voir un film. Je vais acheter un ticket et je vais au ciné avec mes amis. »

Le meilleur conseil que la jeune actrice a reçu durant ses cinq années de carrière dans l'industrie vient d'Aishwarya Rai Bachchan, quelque temps après la sortie de son premier film en 2008. « - J'étais à Macao pour la cérémonie des IIFA, Amitabh Bachchan m'a invité dans sa suite pour une fête. Aishwarya m'a dit qu'à la fin de ma carrière ce que je retiendrais ce sont les expériences que j'aurais vécues - peu importe si le film était une réussite ou un flop. Je n'ai sans doute pas compris sur le moment, mais maintenant oui. Je sais que tout cela va disparaître un jour, que quelqu'un de plus jeune, de mieux, prendra ma place. Si j'ignore ça et que je vis dans une illusion, je risque d'être très amer à la fin de ma vie. »

LITTLE MISS SUNSHINE --- A 22h30, après une journée entière de shoot sur un yacht avec Vogue, Anushka est du genre 'j'ai encore la forme' et me fait penser qu'elle serait prête à me défier sur un triathlon en ce moment même. Il est facile d'écarter les rumeurs sur son « anorexie » qui la poursuive depuis le début de sa carrière - Elle est beaucoup trop énergique pour être malade. Voici ses plans pour demain : Une interview le matin, aller chez le coiffeur pour le tournage d'un film, une pause lecture avec Kashyap pour Bombay Velvet et une répétitions de danses pour sa performances lors des MTV videos music awards en Inde.

Bien sûr, aujourd'hui, ce n'est pas fini - elle va faire un détour en ville pour des répétitions. Anushka a pris l'habitude de rattraper son sommeil perdu dans un endroit puis dans un autre, entres ses occupations. « - J'ai créé ce petit lit dans ma Range Rover. Je maitrise la sieste. »

C'est un soldat. Et un fauteur de troubles occasionnels - comme la fois où elle et son frère Karnesh, de quatres ans son aîné, ont mis un colorant dans le réservoir d'eau de leurs maisons pour tromper leurs parents. C'était d'ailleurs son idée. « - Je suis un garçon manqué ! Je viens d'un milieu armé et je n'ai pas connu ce que signifie « être une bonne fille indienne. » Mon enfance c'est un mélange d'écoles, de club à l'armée pour le sports - natation, basket, tennis, badminton - de sucettes au poulet et de boissons gazeuses... Saviez-vous que l'armée avec sa propre boisson gazeuse ? Ce sont les meilleurs ! »

Elle avoue être une menteuse compulsive pendant les vacances. « - J'étais à St Ives dernièrement et dans un bar, des personnes m'ont demandé ce que je faisais dans la vie. J'ai dit que j'étais écrivaine... Et puis je me suis emporté et je suis partie raconter la base. Mon premier livre a été un succès instantané. J'ai eu des soucis pour écrire le second. Et maintenant je suis drogué aux pilules, je voyage et j'écris pour les journaux. » Il est parfois difficile de garder le rythme. Je trouve cela difficile de croire qu'elle a dû être formée pour apprendre à parler vite dans Band Baaja Baraat. Mais ce n'est pas parce qu'elle veut dire les choses vites qu'elle le dit vite. Elle dit que c'est aussi parce que ça provient de sa nervosité. En l'espace de deux heures, j'ai rencontré beaucoup de différentes facettes d'Anushka Sharma. Elle est vraiment déterminée à jouer. Elle donnerait tout pour une nouvelle passion. Elle aime le shopping uniquement pour les chaussures sinon elle n'aime pas ça. Elle vit de la cuisine japonaise, mais elle ne mange pas de sushi. La cuisine est thérapeutique, mais elle ne cuisine pas.

Anushka Sharma peut avoir plusieurs facettes, mais une chose règne : L'actrice assidu.


LEVEZ-VOUS, S'IL VOUS PLAIT. --- Anushka n'a aucun scrupule admettant qu'elle vient tout juste de se passionner pour le métier d'acteur. « - Je suis excitée par les scripts, par les personnages, par le développement, par le processus de tournage. » dit-elle. « - Je viens tout juste de comprendre ce qu'être une actrice signifie vraiment. »

Donc, même si elle parait contradictoire, elle sait exactement ce qu'elle veut et où elle veut aller. Elle travaille dure pour ça. « Les gens pensent que je suis une très bonne danseuse, que je suis sans complexe. Mais c'est seulement du travail, comme tout le reste. » Dit-elle. Elle se fit à son intuition pour apprendre les choses. Ce qui n'avait pas aidé dans le passé quand elle essayait de lire un livre ou d'étudier un DVD pour se préparer à jouer un rôle. « - Je trouve ça difficile. La meilleure chose pour moi, c'est de « comprendre » le réalisateur avec qui je travaille. Quand je vais sur le plateau de tournage, je fais le vide dans ma tête. Je ne reste pas coincé sur ma façon de faire et de voir les choses. Cela me rend plus réceptif envers le réalisateur. » Vishal Bhardwaj est d'accord. Il soutient celle-ci en avouant sans problème « qu'elle a été épargnée par l'industrie. »

Anushka croit que la chose la plus importante est pour elle de travailler avec de bons réalisateurs. Ce qu'elle a toujours réussit à faire jusqu'à présent - et du coup je doute que ça se soit passé par hasard comme elle le prétend. « - Travailler avec des gens comme Bhardwaj, Hirani, Anurag... leurs expériences durant leurs vies sont si variées que ça les a aidés à construire des personnages différents et ça m'aide.» Elle dit aussi que Yash Chopra et Vishal Bhardwaj ont d'extrême point de vue. « - Ce qui est commun à la passion de la réalisation. ».

Son ami, le réalisateur Ashima Chibber - ils se sont rencontrés sur le terrain des productions Yash Raj Films il y a cinq ans - admet que le look et le talent ne sont plus tellement nécessaires pour arriver aux succès. « - C'est important de préparer sa carrière d'une bonne façon, surtout avec ce genre de petits rôles pour les femmes qui sont rare à trouver et Anushka l'a fait à sa façon. Elle a aussi cette façon judicieuse de garder contact avec des mentors comme Aditya Chopra... Ce n'est pas un business où la chance vous permet d'aller loin. »

Le premier personnage d'Anushka, la jeune Taani Gupta, a surpris l'audience avec une course sur une moto. La grande révélation ? Anushka pratique secrètement la moto, tard la nuit, depuis trois ans. « - Attend et regarde. » dit-elle à son choqué de mari. Depuis cinq ans nous avons vue Anushka Sharma changer de l'ingénue à l'actrice récompensée. Mais Taani à raison, il y a encore tellement plus à voir.