nos numéros qui sommes nous nos articles les événements Bolly&Co Awards
BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !

Revue de presse : Shahid Kapoor !



Shahid Kapoor
un parcours atypique…


article par Asmae (Bolly&Co, numéro 5, décembre 2011)
remis à jour en 2016.


S’il a encore beaucoup à prouver en terme de succès populaires, Shahid Kapoor s’est illustré dans bons nombre de rôles divers. Film après film, il a évolué et mûri pour devenir un des meilleurs comédiens de sa génération. Alors que Mausam, sorti en septembre 2011, constituait le film le plus attendu de sa carrière, le jeune homme de 35 ans compte à sa filmographie une multitude de rôles de composition plus étonnants les uns que les autres. Zoom sur les meilleures performances du Chocolate Boy de Bollywood…



Mentionnons son premier film, Ishq Vishk. Bouffée d’air frais, cette rom-com pour ados’ a fait craquer la jeunesse citadine qui a sollicité en masse cette production au casting de débutants. Shahid a constitué le principal attrait de ce film attendrissant, affichant un véritable naturel dans son jeu. Son alchimie avec Amrita Rao a fait des étincelles, et cette collaboration sera la première d’une longue liste entre les deux vedettes. Il remportera le très convoité Filmfare Award du Meilleur Espoir Masculin, face entre autres à John Abraham et Riteish Deshmukh.

Malgré sa bouille d’éternel adolescent, Shahid signe un thriller dès sa seconde prestation : Fida. Face à Kareena Kapoor, qui deviendra sa petite-amie pendant le tournage, il campe un amoureux naïf qui prépare une vengeance machiavélique. Virage à 180° après l’univers feutré de Ishq Vishk, l’acteur prouve avec ce second rôle au cinéma qu’il est un jeune talent à suivre de près.

Avec Shikhar, il délivre une autre interprétation remarquée. Il incarne Jai, jeune garçon sans histoire qui se perd dans un monde où l’argent et l’ambition priment. Face au stoïque Ajay Devgan et à la femme fatale Bipasha Basu, sa prestation fait l’unanimité et lui vaudra sa première nomination pour un prix du Meilleur Acteur, lors de la cérémonie des Star Screen Awards.




En 2006, il travaille avec Amrita Rao pour la quatrième fois. Un film différent, une osmose différente, une histoire différente. Vivah irradie beaucoup de chaleur grâce à une histoire toute simple, mais qui a emporté le cœur du public indien. En effet, cette œuvre réalisée par le prolifique Sooraj R. Barjatya reste un des plus gros succès commerciaux de la carrière de Shahid Kapoor. Dans le rôle de ce grand timide épris de sa future épouse, il prouve qu’il peut exprimer toute une palette d’émotions sans ouvrir la bouche, grâce à son regard intense et son sourire à croquer. Il s'agit de sa première fresque romanesque, sans doute la plus saisissante. Il sera nommé dans la catégorie du Meilleur Acteur lors des Star Screen Awards, qui semblent en avoir fait leur chouchou.

Impossible de ne pas la citer. La comédie romantique la plus appréciée des années 2000, celle qui a notamment inspiré le film américain d’Anand Tucker Donne-moi ta main, celle qui a valu à Kareena Kapoor son premier Filmfare Award de la Meilleure Actrice : Jab We Met, le film de la révélation pour Shahid, cet acteur bourré de talent, mais si longtemps sous-estimé. Il sera nommé aux Filmfare Awards et remportera le prix d’interprétation masculine lors des Star Screen Awards.

Shahid Kapoor remportera les éloges de l’industrie hindi avec un rôle, ou plutôt deux rôles : c'est le film Kaminey, dans lequel il incarne deux frères jumeaux aux antipodes l’un de l’autre. Réalisé par le grand Vishal Bhardwaj, ce drame populaire vaudra à Shahid plusieurs trophées lors des Star Screen Awards, Stardust Awards et Apsara Awards tandis qu’il sera injustement boudé par les prestigieux Filmfare Awards, qui lui préféreront les prestations agréables de Ranbir Kapoor dans les comédies Wake Up Sid, Ajam Prem Ki Ghazab Kahani et Rocket Singh : Salesman of the Year.

Il se lance ainsi dans le projet le plus ambitieux de sa carrière : Mausam. Ce drame romantique dirigé par son illustre père Pankaj Kapur lui prendra deux années de sa vie en tournage, pour finalement se solder par un échec commercial. Pour autant, Shahid y est particulièrement impressionnant dans la peau d'un punjabi qui ne cesse de penser à l'amour de sa vie, en la personne d'une jolie musulmane campée par Sonam Kapoor. On voit le personnage de Harry mûrir du jeune amant taquin au militaire engagé à travers l'interprétation époustouflante de Shahid.


Avec Teri Meri Kahani, il retrouve Priyanka Chopra pour leur seconde collaboration, alors qu'on leur prête une liaison qui ne sera finalement jamais confirmée par les intéressés. Dans cette réalisation oubliable de Kunal Kohli, Shahid est pourtant irréprochable dans la peau de trois personnages radicalement différents : le poète charmeur Javed, le musicien lunaire Govind et l'étudiant romantique Krish. A chaque héros son époque, Shahid incarnant plusieurs courants en un seul et même film. Un challenge relevé avec brio qui n'a pas échappé aux critiques, qui ont salué le travail de l'acteur au sein d'un film au final décevant. Car c'est bien là, la force de Shahid : parvenir à marquer les esprits, même dans des films moyens.

Lors de la sortie de R... Rajkumar, la carrière de Shahid est jalonnée de bides populaires. Malgré son talent indéniable, l'acteur peine à rassembler. Il signe alors dans un registre qui lui est alors inédit : le masala. Avec le maître en la matière Prabhu Deva pour le diriger, Shahid s'implique au maximum dans ce film-spectacle dans lequel il est à la fois romantique et énergique, chanteur et bagarreur. Aux côtés de la ravissante Sonakshi Sinha, il séduit et signe enfin un hit au box-office.

Shahid Kapoor retrouve Vishal Bhardwaj en 2014 pour la fresque shakespearienne Haider, face aux grands Tabu et Kay Kay Menon. Dans le rôle de Haider, un jeune étudiant en poésie engagée tourmenté par la disparition suspecte de son père, il enfonce le clou et prouve à l'industrie à quel point il est un interprète exceptionnel. Il raflera pas moins de 7 trophées pour ce rôle, dont le tant convoité Filmfare Award du Meilleur Acteur.

Mentions spéciales : Bien qu’il n’ait pas rencontré le succès escompté face au raz-de-marée commercial Wanted, Dil Bole Hadippa est aussi une belle prestation de Shahid qui partageait une étonnante complicité avec la belle Rani Mukherjee. Et si Chance Pe Dance s’est révélé un de ses plus gros bides, ses talents de danseur et sa complicité avec l’attendrissante Genelia D’Souza n’ont pu qu’être salués. Sans oublier la comédie d’arnaque Badmaash Company, dans laquelle il incarne un ambitieux tourmenté face à la piquante Anushka Sharma.




Plus sur Shahid Kapoor dans le numéro 3, page 89
Comparaison : Jab we met vs Kanden Kadhalai dans le numéro 4, page 44
Article : Shahid Kapoor & Sandeepa Dhar, Kismat Konnection ? numéro 4, page 72
En couverture du numéro 5.
Article : Des projets prestigieux à venir, numéro 5, page 32
Article : Ses meilleures danses..., numéro 5, page 39
Critique : Mausam, numéro 5, page 43
Article : La fonction narrative de la musique de Jab We met, numéro 5, page 115
Critique : Kismat Konnection, numéro 6, page 69
Critique : Phata Poster Nikhla Hero, numéro 7, page 151
Critique : R... Rajkumar, numéro 8, page 152
Critique : Haider, numéro 8, page 186




retrouver plus d'infos
dans notre dernier numéro
avec aamir khan !
Bolly&Co - numéro 8
A tous nos chers lecteurs, découvrez la huitième édition du e-magazine Bolly&Co' avec en couverture Aamir Khan. Avec pas moins de 295 pages, plongez sans plus attendre dans l'univers du cinéma indien. En espérant que vous apprécierez ce numéro comme les précédents. Nous supposons qu'il est inutile de vous rappeler que toute reproduction même partielle sera considérée comme du plagiat. Merci de bien vouloir respecter notre travail. Merci à vous et bonne lecture !


lire en ligne télécharger