Bolly&Co Magazine: B&C 2 : Vidya Balan, l'interview.
nos numéros qui sommes nous nos articles les événements Bolly&Co Awards
BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !

B&C 2 : Vidya Balan, l'interview.

I
INTERVIEW
Vidya Balan, l'interview.
traduction par Annabelle, ré-écrit par Elodie, numéro 2, 2010
Article de FHM India.
17 messages en 4 jours et un seul seulement a attiré mon attention. C'était Vidya Balan qui nous demandait de l'appeler maintenant ! Bien sûr, nous allions le faire. Quel a été le dernier message qu'une grande star du cinéma indien vous a envoyé à plus de 22h du soir ? C'est rare. Nous en avons donc profité un maximum.

Vous étiez occupés...
"Ne m'en parlez pas ! Hier, j'ai terminé à 3h et dernièrement j'ai même fini à 11h du matin."

Mon Dieu...
"Je sais. Je pensais être trop fatiguée pour venir, j'ai failli vous appeler, mais on m'a aussi proposé une séance photo."

Les coquins !
"Je leur ai dit : la semaine prochaine.

Deux jours plus tard, le téléphone sonne de nouveau : c'était elle ! Elle voulait savoir si c'était le bon moment pour parler (pour l'interview). Nous n’allions pas dire non, mais c'était adorable qu'une star comme elle nous prévienne.

Vous étiez occupée...
(puisqu'elle ne disait rien.)
"Ne me demandez pas ! Je n'ai que deux heures de pause depuis que la séance photo a commencé donc j'en ai profité pour dormir une heure et ensuite je me suis dit que je devais vous appeler. Voilà, c'est fait."

Vous êtes en train de faire un film basé sur Kill Bill ?
"C'est un thriller. Je joue le rôle d'une femme enceinte. Je ne pense pas ressembler à Kill Bill."

Ok, donc vous ne portez pas une combinaison jaune et une épée ?
"Ahah, ça aurait été sympa !"

Vous êtes mignonne en combinaison noire sur la photo que Suresh (Le photographe, Ndlr.) a prise de vous.
"Vraiment ? J'ai hâte de les voir ! J'ai beaucoup aimé faire ses photos, il faudra m'en envoyer."

Donc, ce film sur lequel vous travaillez, il est plutôt sanglant ? Est-ce qu'il touchera les âmes sensibles ?
"Il n'y a pas de sang dans ce film, il y a surtout beaucoup de rebondissements. Je ne trouve pas vraiment de mots adaptés qui le décrivent en faites."
Il y a beaucoup de bagarre ?
"Non, pas vraiment."

Violent alors ?
"Je n'y ai pas vraiment pensé encore, je vous dirai peut-être si j'ai une idée à la fin de l'interview." (mais elle ne l'a pas fait.)

(rire) Très bien, continuons ! Parlons du projet basé sur la vie de Silk Smitha . D'après les journaux, vous aviez posé des conditions assez exigeantes - quelques choses comme quoi vous auriez refusé de faire des chansons provocatrices ?
"Écoutez, même moi je ne sais pas d'où sortes ces informations. Un ami m'en a parlé et j'étais incapable de lui dire d'où venaient ces conditions."

Oui, mais n'est-ce pas un peu contre-productif ? Ne pas mettre en avant sa poitrine dans un film qui parle de Silk Smitha ?
"Tout le monde n'arrête pas de dire que le film ne tourne qu'autour d'elle, mais pour moi c'est l'histoire qui doit convaincre. C'est vrai que les gens lui ont collé une étiquette sensuelle. Elle parlait de sex de bien de façon, à travers ses mouvements, ses danses et ses mots."

Oh ! Mais c'est quand même bien loin de ce que vous, en tant qu'actrice, vous aviez fait jusqu'ici.
"C'est très excitant pour moi en tant qu'actrice parce que c'est très loin de ma réalité. Mais je ne vois pas le film comme étant quelque chose de kitsch. Je veux participer à des projets que tout le monde peut voir et pas seulement une audience de 5. Oubliez les autres, je ne veux pas être dans un film que je ne peux pas regarder."

Une amie à moi disait souvent que Silk Smitha était, en quelque sorte, une actrice porno soft...
"Vous savez j'en étant beaucoup parlé, mais je n'ai pas vu tant de chose que ça sur elle. Ce n'est pas comme si je voulais simplement l'interpréter elle. J'ai besoin que le script et le personnage me motive... lire la suite ?



lisez l'interview en entier
dans notre 2ème numéro !

Page 14

lire en ligne télécharger