nos numéros qui sommes nous nos articles les événements Bolly&Co Awards Autres
BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !

2017 à Bollywood : L'heure du bilan a sonné...

Il est temps pour nous de revenir sur ce qui nous a marqué durant l'année Bollywood écoulée... Cette liste ne peut évidemment pas être exhaustive, et n'est que le reflet du ressenti de notre équipe. Alors, qu'est-ce qui a rythmé le cinéma hindi l'an passé ?
C
CINÉMA
2017 à Bollywood :
L'heure du bilan a sonné...
mots par Asmae Benmansour
Il est temps pour nous de revenir sur ce qui nous a marqué durant l'année Bollywood écoulée... Cette liste ne peut évidemment pas être exhaustive, et n'est que le reflet du ressenti de notre équipe. Alors, qu'est-ce qui a rythmé le cinéma hindi l'an passé ?


Celui qui va tout rafler : Rajkummar Rao
Du moins, c'est ce qu'on espère ! En 2017, l'acteur était sur tous les fronts en étant à l'affiche de pas moins de 5 films et d'une mini-série. Dans Trapped, il est saisissant en jeune homme développant son instinct de survie. Dans Bareilly Ki Barfi, il est merveilleux en écrivain usurpateur. Dans Shaadi Mein Zaroor Aana, il incarne subtilement un amant éconduit. Mais c'est vraiment avec Newton qu'on espère qu'il recevra tous les prix d'interprétation possible. Et pourquoi pas un second National Award du Meilleur Acteur, 4 ans après sa prestation dans Shahid ?



Celle qui s'est imposée : Konkona Sen Sharma
D'abord parce qu'elle fait partie des 4 comédiennes à avoir porté le courageux Lipstick Under My Burkha, l'un des films les plus audacieux de cette année 2017. Et aussi parce qu'elle réalisait A Death In The Gunj, drame magistral pour lequel elle a mené d'une main de maître un casting génial : Kalki Koechlin, Vikrant Massey, Tanuja, Jim Sarbh... A tous les niveaux, Konkona a la grande classe !



Celui qui a tout compris : Akshay Kumar
50 ans et pourtant une forme olympique ! L'acteur a signé cette année deux films qui ont su toucher le public par leur pertinence et leur portée universelle : Jolly LLB 2 et Toilet – Ek Prem Katha, dans lesquels Akshay s'applique à incarner des hommes ordinaires, dans lesquels ses fans se retrouvent. Contrairement à certains de ses contemporains comme Shahrukh ou Ajay, le comédien a compris que l'industrie hindi a évolué, et il a su s'adapter pour surprendre l'audience à chaque projet !



Celle qui s'est perdue : Kangana Ranaut
A force de parler davantage de son idylle calamiteuse avec Hrithik Roshan que de ses films, Kangana s'est décrédibilisée toute seule ! Pourtant, elle avait le tout Bollywood à ses pieds après les plébiscites de Queen et Tanu Weds Manu Returns. Preuve que quelques succès ne font pas une grande star, Kangana s'est trop éparpillée, et les résultats de ses films au box-office s'en sont ressentis. Rangoon comme Simran ne trouveront pas leur public.



Celui qui a réussi son année : Ayushmann Khurrana
Malgré le bide de Meri Pyaari Bindu, Ayushmann Khurrana a signé deux belles prestations avec Bareilly Ki Barfi et Shubh Mangal Savdhaan, se réconciliant avec sa sensibilité initiale pour les sujets atypiques. On se souvient tous de son premier rôle en 2012 dans Vicky Donor. Il semble qu'on retrouve enfin Ayushmann après quelques années d'errance artistique. L'acteur est bel et bien de retour sur le devant de la scène, là où ses collègues Arjun Kapoor et Sidharth Malhotra semblent ne plus savoir où donner de la tête.



Celle qui a raté son année : Parineeti Chopra
Alors qu'elle avait pris une année sabbatique pour se sculpter un corps d'athlète, Parineeti Chopra devait revenir en fanfare avec Meri Pyaari Bindu, dans lequel elle n'aura pourtant jamais été aussi fade ! Et si Golmaal Again a amassé beaucoup d'argent, il n'est hélas pas parvenu à redonner ses galons d'interprète à la jeune femme, qui s'est désormais faite piquer sa place de fiancée de l'Inde par Alia Bhatt.



Celui qui fait n'importe quoi : Varun Dhawan
Il ne semble pas disposé à changer son fusil d'épaule après les fours qu'étaient Dilwale et Dishoom. En 2017, Varun est parvenu à tomber plus bas que l'année précédente ! D'abord en jouant le faire-valoir d'Alia Bhatt en abruti misogyne et virulent dans Badrinath Ki Dulhania, pour ensuite faire l'idiot dans l'innommable Judwaa 2. On attend tout de même la sortie de October cette année, mais si ce projet n'est pas à la hauteur, on abandonne !



Celle qui redonne de l'espoir : Zaira Wasim
17 ans et déjà une maturité impressionnante ! En 2016, elle avait déjà mis tout le monde d'accord avec Dangal, pour lequel elle remportera d'ailleurs le National Award du Meilleur Second Rôle Féminin. En 2017, elle est l'héroïne de l'émouvant Secret Superstar en adolescente qui se rêve en vedette de la chanson. On espère pour elle que ce projet lui vaudra les distinctions qu'elle mérite. Mais surtout, Zaira nous donne de nouveau foi en l'avenir du cinéma hindi par l'intelligence de son jeu et par sa sensibilité. Bluffante, on vous dit !


Ces films qui ont fait l'année 2017 :
Haraamkhor, Lipstick Under My Burkha, Hotel Salvation, Trapped, Hindi Medium, Newton, A Death In The Gunj, Secret Superstar, Shubh Mangal Savdhaan, Bareilly Ki Barfi, Toilet – Ek Prem Katha, Jolly LLB 2, Tumhari Sulu, Anaarkali Of Aarah...


Ces films qui ont bien failli la gâcher :
OK Jaanu, Rangoon, Machine, Sarkar 3, Half Girlfriend, Raabta, Munna Michael, Jab Harry Met Sejal, Haseena Parkar, Judwaa 2, Golmaal Again, Aksar 2...


En conclusion

Une année catastrophique pour le grand cinéma populaire, les grosses productions attendues ayant soit déçu (Raees, Jab Harry Met Sejal, Tubelight) soit vues leur sortie remise en cause (on attend toujours Padmavati, prévu à la base pour décembre dernier). Seul Akshay Kumar semble être sorti réel gagnant de ce naufrage. Du côté des petits métrages en revanche, 2017 a été synonyme d'audace (Lipstick Under My Burkha, Shubh Mangal Savdhaan), de sensations fortes (Trapped, A Death In The Gunj), de fraîcheur (Bareilly Ki Barfi, Tumhari Sulu) et d'émotions (Hotel Salvation, Secret Superstar).

2017 reste donc une année en demi-teinte, entre attentes déçues et belles révélations.