nos numéros qui sommes nous nos articles les événements Bolly&Co Awards Autres
BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !

Bajirao Mastani, l'histoire vraie.

M
MAGAZINE
Bajirao Mastani
l'histoire vraie

mots par Fatima Zahra El Ahmar, Bolly&Co - numéro 9, page 80.
Ce que vous êtes sur le point de lire risque de changer la vision du film de Sanjay Leela Bhansali. Vous devriez également esquiver cet article si vous n'avez pas encore vu le film car il risque de contenir plusieurs spoilers.

Avant de dépister le mythe autour de ce succès commercial, commençons d'abord par en rappeler l'histoire. L'histoire fictive, la vision de son créateur...


Le film :

Lors d'une mission militaire, un messager de Bundelkhand s'introduit de force dans la tente du Peshwa Bajirao (Ranveer Singh) pour lui demander de l'aide dans sa lutte contre leur ennemi Moghol. Ce messager obstiné se trouve être Mastani (Deepika Padukone), princesse Rajput, fille du Raja Chhatrasal et de sa concubine musulmane Ruhaani Bai. Les talents de persuasion de Mastani payent et Bajirao accepte de lui offrir son aide. Pour le remercier, le Raja insiste pour que Bajirao passe la fête de Holi avec eux, pour profiter de l'hospitalité de la communauté Rajput. Durant le court séjour du Peshwa, Mastani réalise qu'elle est folle amoureuse de lui, et décide de le suivre jusqu'à sa capitale, Pune, parce qu'elle estime être mariée à Bajirao. En effet, avant le départ de ce dernier, il lui offre sa dague comme remerciement pour lui avoir sauvé la vie, sans se douter que ce geste est synonyme de mariage chez les Rajputs.

A Pune, Bajirao est accueilli par sa femme Kashi (Priyanka Chopra). Peu de temps plus tard, Mastani fait son entrée dans la capitale où elle est traitée sévèrement par Radha Bai, mère de Bajirao. Pour la dissuader des plans de la belle pour conquérir son fils, Radha Bai la loge avec les courtisanes. En dépit du bon sens, Mastani accepte cette offre qui est pourtant une insulte pour son statut royal et danse devant Bajirao à l'occasion d'une fête. Radha décide de pousser la rudesse de son traitement plus loin en offrant à Mastani le poste de danseuse royale, dans le but de l'éloigner plus encore de son fils Bajirao. Quand la princesse est invitée à danser devant le roi, elle se présente avant de refuser de danser, tout en expliquant à sa majesté, ainsi qu'à toutes les personnes présentes, la raison de sa venue ici : l'amour qu'elle partage avec Bajirao et son envie d'être unie à lui. Le Peshwa la suit jusqu'au palais en ruine où Mastani réside depuis quelques jours pour lui demander des explications sur son comportement : la tradition des Rajputs étant inconnue pour lui, Mastani n'avait même pas pris la peine de partager cette information avec lui. Finalement, il avoue partager les mêmes sentiments pour elle (non, sans blague !) et lui rappelle que vu son statut d'homme marié ainsi que sa religion, son entourage risque de ne jamais accepter Mastani comme l'une des leurs. Malgré cet avertissement, et parce que leur amour (de deux semaines, grand maximum !) est plus puissant que le reste du monde, Mastani accepte d'être sa femme.
Il est à noter que ce film représente au moins quinze années de travail sur ses détails, et a découlé de recherches intenses de la part de Sanjay et de son équipe.

Après la sortie de Hum Dil De Chuke Sanam en 1999, Bajirao Mastani devait être son prochain métrage. Cependant, prenant en considération la délicatesse du sujet (Bajirao I est une figure importante de l'histoire indienne), le réalisateur a décidé de prendre son temps pour bien cerner la vision qu'il voulait présenter à son public. Une année après l'autre, le projet semblait s'évaporer, avec un casting qui ne cessait de changer à tout bout de champ (de Shahrukh Khan à Salman Khan, en passant par Ajay Devgn et Hrithik Roshan pour le rôle masculin, de même pour les rôles féminins entre Rani Mukherjee, Kareena Kapoor Khan et Aishwarya Rai Bachchan).

Ce n'est finalement qu'en 2014 que le film commence enfin à prendre forme quand le réalisateur officialise son casting et décide de lancer le tournage. Ranveer Singh, Deepika Padukone et Priyanka Chopra étaient donc les chanceux choisis pour présenter au monde entier une histoire aussi épique, aussi importante et aussi précieuse que celle de Baji Rao, Bajirao I, le Peshwa (un équivalent de premier ministre à l'époque) du roi Shahuji Bhosle.

Hélas, l'histoire imaginée de Sanjay Leela Bhansali n'a rien d'épique, rien d'important, et rien de... réel.

En réalité, le film présente beaucoup trop d'incohérences avec la réalité des faits. A tel point qu'à la fin, il ne reste plus grand chose de véridique, en partant des exploits jusqu'au cœur même des personnages. Bajirao Mastani est un film monté de toutes pièces, ou presque, tout droit sorti de l'imagination de ses créateurs, bien qu'ils aient passé plus d'une décennie à se renseigner sur l'ère et ses figures historiques pour en faire une oeuvre avec un souci de respect de la véracité des événements. Quelque part, avec cette surenchère visuelle et cet angle romantique qui n'en est pas réellement un, bien au contraire, Sanjay semble s'être perdu et a finalement décidé de se focaliser sur ce qui a marché pour lui la première fois qu'il a fait un film avec... lire la suite ? >


Cette article était dispo
dans notre numéro 9 !

page 80

lire en ligne télécharger