Bolly&Co Magazine: The Meeting Place : Chapitre 5
nos numéros qui sommes nous nos articles les événements Bolly&Co Awards
BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !

The Meeting Place : Chapitre 5


chapitre 5
mots par asmae benmansour
Suite présidentielle du Taj Club House. Kishu boit son verre de bourbon à la fenêtre lorsqu'il entend quelqu'un frapper à la porte avec beaucoup d'énergie et de vigueur. Et même un certain acharnement. Kishu s'interroge : avec tous ses hommes de main qui s'assurent de sa sécurité, qui a bien pu arriver jusqu'à sa porte pour manifester une telle colère ? Fébrile, il s'approche de la porte, tout en s'assurant qu'il a bien une arme sur lui, d'un geste de la main droite vers sa taille. Lorsqu'il l'ouvre, son visage se détend. Il est face à quelqu'un qu'il connaît, et dont il ne craint rien. « Mais qu'est-ce que tu fais là ? » lui demande-t-il. « Tu te fiches de moi ? Ça fait bien 5 minutes que je tape comme une dégénérée sur cette satanée porte ! T'attendais quoi ? » reçoit-il en guise de réponse. « Voyons, tu comprends bien que je dois être prudent vu mon statut, n'est-ce-pas, Pari ? » Elle entre donc dans la chambre, mi-contrariée mi-convaincue. Pourtant, sa silhouette se fixe lorsqu'elle aperçoit une jeune femme sortir de la salle de bain, vêtue d'une petite robe fleurie et avec les cheveux mouillés. Hors d'elle, elle s'exclame : « C'est qui, celle-là ?! Tu te fous de ma gueule, Kishu ?! » La fille en question se met à rire aux éclats, avant que Kishu n'intervienne : « Calme-toi, c'est ma petite sœur ! »

Kaali se souvint de ce bref instant durant lequel elle avait vu Pari, sans avoir connaissance ce qui le précédât. Elle peinait à croire ce qu'elle venait de découvrir à travers mes recherches. J'ignore si elle voulait infirmer mon propos ou le vérifier, mais elle semblait déterminée à retrouver Pari. Plus que tout, elle souhaitait lever le voile sur les méfaits de son frère. Il est vrai qu'elle ne s'était jamais vraiment interrogée sur la nature de ses activités. Kishu l'a élevé seul depuis la disparition brutale de leurs parents. Kaali n'avait alors que 6 ans. Depuis, il est clair que leurs conditions de vie se sont grandement améliorées. Elle a depuis évolué dans un cadre très privilégié, mais aussi en vase-clos par rapport à la réalité. De ses tenues de créateurs à ses études à l'étranger, elle était totalement opaque à la misère de son pays.

Lorsque nous nous sommes rencontrés, je pensais sincèrement être en mesure de ne pas m'attacher à elle, convaincu de sa superficialité due à son statut de jeune fille riche. Mais je m'étais complètement planté. J'ai découvert une jeune femme vive, simple et profondément humaine. Pour autant, Kaali se remettait en question. Cette découverte lui avait mis une gifle. Elle avait désormais le sentiment qu'elle devait être actrice de cette affaire, soit pour disculper son frère, soit pour le faire condamner. C'est alors qu'elle se souvint d'un élément émergeant de mes travaux : l'adresse de Pari. Kaali se dirigeait donc vers le modeste appartement de la mystérieuse séductrice, en plein cœur de Ramapuram.

Mise en cellule, Amala est pensive. Comment a-t-elle pu en arriver là ? Pourquoi s'est-elle même lancée dans cette chasse à l'homme initiée par sa cadette ? Cela prenait-il sens ? Pari et elle avaient été tellement ébranlées par l'assassinat de leur père que rien ne pouvait apaiser leur soif de vengeance. Mais dans l'intervalle, elle avait rencontré Araav. Elle s'en voulait de l'avoir manipulé. Amala a toujours été fleur bleue, là où Pari était plus rustre, abrasive et imperméable au romantisme. Peut-être aurait-il fallu qu'elles échangent leurs places... Ce qui est sûr, c'est qu'elle ne laissera pas tomber sa sœur. Quoiqu'il advienne. Elle ne cédera pas. C'est alors qu'Araav se présente. « Alors, tu te décides à parler, Amala ? » Sans réponse de sa part, le mari meurtri sous son costume d'inspecteur surenchérit. « Tu sais très bien que si tu ne me dis pas où elle est, c'en est fini pour toi. D'autant que je ne manquerai pas une occasion de te faire prendre un maximum d'années d'incarcération. » Après un léger silence, il ajoutera, hésitant : « Évidemment ça n'a rien de personnel... C'est... C'est une entrave à la justice, Amala. » Mais elle ne prononcera mot. « Très bien. Je sais ce qu'il me reste à faire, à présent. Compte sur moi pour te faire payer tout ce que tu m'as fait, Amala. En tant qu'agent... Et encore plus qu'en tant que mari. »

Pari était quant à elle stupéfaite face à Paresh. Cet homme semblait en savoir bien plus sur sa situation qu'elle ne l'imaginait. Et s'il disait vrai ? S'il avait réellement été envoyé par Amala pour la protéger et la soutenir dans sa démarche ? Pari ne savait plus quoi penser. Elle était toujours parvenue à maîtriser ses émotions. Chez elle, chaque geste, chaque mot et chaque expression était calculé. Mais cette fois, elle avait le sentiment d'être tombée sur son maître. Assise face à lui dans le wagon qui les mène à une destination inconnue, Pari pense à sa sœur. Amala serait donc en prison, selon Paresh ? Amala ne voulait jamais faire de vagues. C'était celle qui courbait l'échine pour éviter tout affrontement. Elle n'aimait pas se faire remarquer. Pari a toujours eu le sentiment d'être son aînée, et non l'inverse. Pourtant, Amala l'avait protégé, au risque de finir en cellule...

Après l'avoir longuement fixé avec véhémence, Pari lança à son compagnon de route : « Et comment tu comptes m'aider ? » Paresh était surpris. « Quoi ? » La jeune femme insiste. « T'as dit que t'étais là pour m'aider, c'est ça ? Comment tu vas t'y prendre ? » Paresh affiche un sourire asymétrique, comme pour souligner sa victoire face au scepticisme de son interlocutrice. « T'occupes, ma beauté ! On va se barrer gentiment du Tamil Nadu pour aller à Bangalore. » Ce à quoi l'intéressée réagit vivement. « Au Karnataka ? Mais qu'est-ce qu'on va foutre au Karnataka, bordel ?! Il en est hors de question. Je te rappelle que cet enfoiré de Kishore vit à Chennai ! » La jeune femme s'agite, se balançant sur son siège comme pour contrôler son énervement. « Je croyais que tu devais m'aider ! » Les passagers lui lancent des regards inquisiteurs. Paresh la saisit par le bras pour ensuite murmurer à son oreille : « Espèce de débile, tu comptes dévoiler ton plan d'action à tous les passagers ? Ferme-la tout de suite. Et si tu ne veux pas me croire, fais au mois confiance à ta sœur. Elle risque sa peau pour toi. Alors tu vas me suivre gentiment et en silence. » Pari se calme à l'évocation d'Amala. Mais en quoi Paresh est-il concerné ? A-t-il aussi eu des problèmes avec Kishore ? A-t-il d'autres intentions ? « D'accord. Je t'écouterai. Mais toi, qu'est-ce que tu y gagnes ? Pourquoi tu tiens tellement à me venir en aide ? » Paresh rit nerveusement. « Calme-toi, ma jolie, c'est pas pour tes beaux yeux que je fais ça. Pour le reste, ça te regarde pas. » Le train s'arrête, arrivé à son terminus. Pari suit Paresh. Et pour la première fois depuis bien longtemps, elle n'a aucune idée de ce qui va suivre.


NE MANQUEZ PAS LA SUITE, CLIQUEZ ICI !

page principale