nos numéros qui sommes nous nos articles les événements Bolly&Co Awards Autres
BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !

Critique : Judwaa 2

C
CRITIQUE


Judwaa 2
mots par asmae

Gênant. C'est le mot qui me vient à l'esprit au sortir du visionnage de Judwaa 2. Je suis gênée par la médiocrité de ce métrage, dont j'ai aimé la musique qui ne vient hélas pas sauver une histoire sans aucune cohérence et sans aucun relief. Judwaa 2 est un patchwork de scènes improbables, de mélodies entêtantes et de références au cinéma hindi, éléments entre lesquels il n'existe absolument aucun lien.

Pourtant, je l'aime bien, Varun Dhawan !
Et c'est justement parce que je l'aime bien que je suis consternée en le voyant dans une daube pareille ! D'autant que l'acteur cabotine au possible, quitte à devenir assez insupportable. Face à l'absence totale de consistante des deux personnages qu'il incarne, Varun est dans l’exubérance grinçante et vient presque nuire au métrage, qui ne vole déjà pas bien haut. Jacqueline Fernandez est insipide, alors que Taapsee Pannu reste sympathique dans un rôle totalement accessoire. Et c'est d'autant plus dommage pour cette dernière, qui nous a récemment plutôt surprise avec ses belles prestations dans Pink et Naam Shabana.

Judwaa 2 prend racine de Judwaa, succès de l'année 1997 avec Salman Khan dans les deux rôles principaux. Le problème majeur réside dans le fait que ce 'reboot' tente de recréer l'ambiance 1990's de l’œuvre originale, aussi bien dans sa narration que dans sa direction artistique. Les décors, les costumes et même les situations sont kitsch. Les effets spéciaux sont bâclés, et c'est clairement à se demander dans quels ingrédients réussis le budget a bien pu être investi ! David Dhawan est en panne d'inspiration. Il va soit piquer ses idées dans le sud du pays (Main Tera Hero était effectivement un remake raté de Kandireega), soit recycler ses succès d'antan, en croyant que le public sera au rendez-vous... Sans moi !

Je dis souvent que pour apprécier certains films, il est nécessaire de débrancher son cerveau.
Sauf qu'en l'occurrence, Judwaa 2 est tellement confus qu'il est impossible d'adhérer à son atmosphère très 'entertaining'.

Parce qu'il n'est pas normal de faire un film sans fil conducteur, qui ne tient que sur ses séquences musicales, et ce au nom du divertissement. Aussi, je n'ai jamais vu autant de pizzas gâchées pour tenter de nous faire vainement rire ! En grande amatrice de bouffe que je suis, je peux vous dire que c'est le genre de scènes qui peut me faire autant pleurer que la scène finale de Ghajini ! Ce qui est le plus triste, c'est que je me suis bel et bien esclaffée... Mais jamais au bon moment ! Je riais face au comique involontaire, là où celui qui était délibéré m'a plutôt laissée coite.

Je ne vous dirai pas d'éviter catégoriquement Judwaa 2. Pourtant, l'envie ne me manque pas. Mais autour de moi, les gens s'éclataient et semblaient passer un excellent moment. En ce qui me concerne, je suis sortie avec le cerveau liquéfié par un scénario vaporeux, un humour douteux et des acteurs perdus face à la frivolité du métrage qu'ils servent. Judwaa 2 s'éparpille, case des références à Bollywood à chaque réplique pour camoufler (difficilement) la pauvreté de sa trame.

Je conclurai sur une réplique de la série Malcolm qui résume assez bien mon état d'esprit à propos de Judwaa 2. « Je ne m'attendais à rien, et je suis quand même déçue. »
la note : 2/5
★★☆☆☆