BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !
Magazine Critiques Cinéma Télévision Musique Interviews FestivalsBolly&Co awards

Florilège de sous-titres illisibles

dimanche 5 aout 2018 / mots par Asmae Benmansour

Comme tout fan de Bollywood qui se respecte, vous avez sans doute déjà vu des sous-titres complètements incongrus voire incompréhensibles dus à un bug du système de traduction automatique. Entre fautes d'accord, décalage des répliques, mélange de différents idiomes et même parfois absence totale de traduction, on peut dire que les sous-titres nous en ont fait voir de toutes les couleurs ! Voici donc quelques exemples de sous-titres absolument indéchiffrables et pourtant récurrents que nous avons tous eu l'occasion de rencontrer lors de nos multiples visionnages.


"Défaut de la reproduction sonore" : récurrent dans la plupart des films, lorsqu'un des personnages lance un "Wow" dans la foulée, intraduisible !
"Tu veux un chien chaud" : Dans Hum Tum, Karan (Saif Ali Khan) propose à sa petite amie Shalini (Shenaz Treasurywala) un hot dog !



"Elle est aussi doux qu'un canard" : Dans Saajan, Akash (Salman Khan) décrit à son frère Aman (Sanjay Dutt) une fille qui lui plait beaucoup !
"Vous avez cassé vers le haut" : Dans Saathiya, une des amies de Aditya (Vivek Oberoi) apprend que ce dernier a rompu avec sa bien-aimée Suhani (Rani Mukerji).
"Allez-vous tout droit" : récurrent dans la plupart des films, lorsqu'un protagoniste demande à un autre s'il va bien !
"Je suis son plus grand ventilateur" : Dans Ajab Prem Ki Ghazab Kahani, Jenny (Katrina Kaif) explique à Prem (Ranbir Kapoor) qu'elle est la plus grande fan de Salman Khan !



"Portons un petit pain grillé" : récurrent dans les films, quand un des personnages veut lever son verre et porter un toast à ses invités !
"T'as l'air dégueulasse quand tu pleures" : Dans Kuch Kuch Hota Hai, alors que sa femme Tina (Rani Mukerji) est sur le point de mourir, Rahul (Shahrukh Khan) est en larmes. Celle-ci lui lance donc qu'il n'est pas beau quand il pleure !
"Ah, putréfaction de fantôme!" : Dans Paheli, quand le berger (Amitabh Bachchan) met le fantôme dans l'outre; celui s'exclame "Saleté de fantôme", version traduction automatique !
"Oh, arrêtez goudronneux" : Dans Dilwale Dulhania Le Jayenge, durant la chanson "Ho Gaya Hai", un des vers est traduit par cette expression !



"Viens dans mon armée" : Dans Khakee, durant la chanson "Vaada Raha", Shekhar (Akshay Kumar) chante à sa bien-aimée Mahalakshmi (Aishwarya Rai) "Viens dans mes bras" !
"Le regard de croisière de Tom" : Dans Hum Tum, lorsque Karan (Saif Ali Khan) retrouve la belle Rhea (Rani Mukerji) après plusieurs années, celle-ci s'étonne de voir sa coupe de cheveux peu orthodoxe; et il lui répond "It's my Tom Cruise's look", à savoir le look de Tom Cruise !
"Fredonne Tum" : Vous connaissez sans doute ce film, non ? Mais si, c'est Hum Tum ! Mais "hum" en anglais signifie "fredonner", et donc le système de traduction automatique a traduit le titre du film !
"J'aime la bourrique, le chariot, la permanence, le policier..." : récurrent dans les films, lorsque l'un des protagonistes s'appelle Jenny (Ajab Prem Ki Ghazab Kahani), Dolly (Om Shanti Om), Prem (Andaz Apna Apna) ou Bobby (Hum Tum).
"Mon amour d'Oh" : récurrent dans la plupart des film, lorsque l'un des personnages déclare "Oh, mon amour" !



"Lieutenant de..." : Vous vous êtes sans doute toujours demandés ce qu'un lieutenant venait faire dans votre sous-titrage ? Explication : en anglais, le mot "it" est orthographié "It" (avec un "i" majuscule"), hors le système de traduction automatique le confond avec "lt" (avec un "L" minuscule), soit "Lt"; qui est l'abréviation du titre de lieutenant en France !
"J'aime ses cheveux de coffre" : Dans Dostana, Neha (Priyanka Chopra) explique à ses amis "pseudo-gays" Kunal (John Abraham) et Sameer (Abhishek Bachchan) qu'elle trouve les poils qu'a sur le torse son cher et tendre Abhimanyu (Bobby Deol) très sexy !


Et vous ? Quels sont les sous-titres les plus pourris que vous ayez vus ?




 


qui sommes-nous NOUS CONTACTER nos partenaires nos archives
Attention, ceci est un magazine à but non-lucratif ! Il n'existe aucune forme papier dans vos magasins de journaux ni aucun tarif d'abonnement payant. Le magazine est libre et gratuit sur le net. LES MEMBRES DE BOLLYANDCO NE SONT PAS DES PROFESSIONNELS. NOUS NOUS EXCUSONS PAR AVANCES DES FAUTES DE FRAPPE, DE GRAMMAIRE ET D'ORTHOGRAPHE. NOUS TENTONS DE FAIRE DE NOTRE MIEUX POUR QUE BOLLYANDCO VOUS SOIT AGRÉABLE AUTANT À VOIR QU'À LIRE ! MERCI DE VOTRE COMPRÉHENSION.
@ : bollyandcomagazine@gmail.com
2010 - 2019 © Bolly&Co