Le destin brisé de Divya Bharti

lundi 25 février 2018 / mots par Asmae Benmansour

Les médias français portant sur le cinéma indien en parlent peu. Pourtant, elle était l'une des actrices les plus productives du début des années 1990, avant sa brutale disparition. On se dit qu'avec le temps, elle serait devenue une grande dame. D'un autre côté, j'ai personnellement la conviction qu'elle en était déjà une. Elle aurait eu 45 ans aujourd'hui. Retour sur la vie aussi fulgurante que terriblement courte d'une étoile : Divya Bharti...




Divya est née le 25 février 1974 à Bombay. Le physique de la jeune femme fait rapidement parler. Elle a seulement 14 ans lorsque le réalisateur Kirti Kumar lui propose le rôle principal de Radha Ka Sargam, aux côtés de Govinda. La belle signe le projet et s'y prépare des mois durant, pour être finalement remplacée par Juhi Chawla. Il semblerait que le cinéaste ait remis en cause la jeunesse de la jeune femme. Qu'à cela ne tienne, Divya s'impose dans le cinéma du sud dès 1990 avec le succès du film télougou Bobbili Raja, alors qu'elle n'a que 16 ans.

Après des cartons à répétition au sein des industries dravidiennes, Divya fait ses débuts à Bollywood avec le film hindi Vishwatma en 1992.

Elle a tourné 14 films entre 1992 et 1993, un record, en particulier pour une jeune actrice. Sa carrière est jalonnée de succès. En effet, la belle a tourné avec les plus grands en à peine 3 ans de carrière. On compte notamment parmi ses co-stars de prestige Shahrukh Khan (Dil Aashna Hai), Sunil Shetty (Balwaan), Sunny Deol (Vishwatma) et Sanjay Dutt (Kshatriya). Son rôle dans Deewana lui vaudra d'ailleurs le Filmfare Award du Meilleur Espoir Féminin.

Sa ressemblance avec la star Sridevi interpelle. Divya ne s'en vante pourtant pas et s'amuse de cette comparaison. Elle est effectivement fan de l'actrice et prend ce comparatif pour un compliment.

Tombée amoureuse du producteur Sajid Nadiadwala sur le tournage de Shola Aur Shabnam avec Govinda, ils se marient secrètement en mai 1992. Elle embrasse alors la religion de son mari et adopte à la ville le nom de Sanah Nadiadwala.

Et alors que tout lui sourit, aussi bien professionnellement que personnellement, elle décède tragiquement le 5 avril 1993.

Elle est tombée du cinquième étage de son immeuble, mais on ignore toujours s'il s'agit d'un meurtre, d'un suicide ou d'un accident. Elle n'avait que 19 ans.
L'investigation menée afin de connaître les circonstances de son décès a cessé en 1998, sans résultat. La police conclura son enquête sur la thèse de l'accident. Sa mort reste un mystère pour toute une industrie, bouleversée par la disparition de celle qui était considérée comme étant la nouvelle étoile du cinéma indien. Les funérailles ont eu lieu le 7 mai 1993, en grandes pompes. Un hommage national lui a été rendu via ses films Rang et Shatranj, sortis à titre posthume.

Les théories sur son décès sont multiples.

Certains pensent que la jeune femme a perdu l'équilibre après s'être fortement alcoolisée. La proximité de son époux Sajid Nadiadwala avec le gangster Dawood Ibrahim a aussi soulevé des questionnements quant à l'issue tragique de la comédienne. Des rumeurs évoquaient quant à elles un mariage troublé entre Divya et Sajid, qui auraient pu la mener au suicide. Une piste à laquelle sa mère Meeta ne croit pas.

Elle n'a jamais terminé le tournage de pas moins de 13 films, dont Hulchul, Mohra et Vijaypath, dans lesquels elle a été remplacée par Kajol, Raveena Tandon et Tabu.

Dans cette interview, l'humilité de la jeune femme transparaît clairement. On sent l'actrice comblée par son succès mais aussi surprise par la passion qu'elle génère. Divya est une jeune fille que sa popularité dépasse. Elle semble juste heureuse de jouer la comédie. Elle s'amuse sur chaque tournage et narre ses rencontres avec l'innocence qui la caractérise. (voir un live de l'actrice)

Divya Bharti est clairement partie trop tôt. L'Inde entière se l'arrachait, et il est évident qu'elle aurait pu prétendre à une carrière de l'acabit de celle de Sridevi, fédérant à la fois à Bollywood et dans le sud du sous-continent. En tout cas, l'actrice restera dans les mémoires en demeurant l'un des phénomènes du cinéma indien du début des années 1990. Elle était partout. La presse voyait en elle l'une des étoiles montantes du cinéma, l'actrice campant des rôles affirmés et lumineux. Loin de jouer les faire-valoir, Divya captait l'attention des spectateurs pour ne plus la lâcher.

Unique, pétillante, adorable et surdouée.