Ces idées reçues sur l'Inde...

Jeudi 15 août 2019 / mots par Asmae Benmansour

Translate this page in English

Si vous êtes fan de la culture indienne, vous avez dû vous confronter à nombre de présupposés à son sujet.

En effet, les clichés à propos de l'Inde et de son cinéma ne manquent pas ! Je vais donc tenter, au travers de ce petit listing, d'en contredire quelques-uns ! Et vous, quelles sont les phrases les plus réductrices que vous ayez entendues sur l'Inde et Bollywood ?

carte pays inde

« Le cinéma indien, c'est Bollywood quoi ! »

Raté ! Il n'y a pas une mais plus de 25 industries cinématographiques en Inde ! Et oui, rien que ça ! Bollywood, c'est l'industrie du cinéma en langue hindi mais on compte également des cinémas indiens dans d'autres idiomes comme le tamoul (Kollywood), le télougou (Tollywood), le malayalam (Mollywood) ou encore le punjabi (Pollywood).

« Les films de Bollywood, c'est toujours la même chose ! »

C'est de nouveau totalement faux ! Car contrairement à la croyance populaire, Bollywood n'est pas un genre cinématographique. Non, le Bollywood, ce ne sont pas que des histoires d'amour impossibles et poussives ! Bollywood, c'est avant tout une industrie riche en styles et univers très différents. Si vous regardez des films comme Haider, Gangs of Wasseypur, Bhoot ou encore Bandit Queen, vous verrez que l'industrie de Bollywood s'appuie également sur d'excellents thrillers, drames sociaux et autres films de gangster.

« Ah, tu regardes des films hindous ?! »

Alors, petite correction... LES FILMS HINDOUS, CA N'EXISTE PAS ! Pour la énième fois (sentez-vous cette crispation dans le ton?!), l'hindouisme est une religion. Parler de films hindous reviendrait à pouvoir parler de films chrétiens ou de films musulmans... Et on est bien d'accord sur le fait que cela n'a absolument aucun sens, n'est-ce pas ?! On parle soit de films indiens, soit de films hindi lorsqu'il s'agit d’œuvres de Bollywood. Merci. Au revoir.

« En Inde, on parle l'indien, c'est ça ? »

De mieux en mieux ! En premier lieu, l'indien n'est pas une langue ! Ensuite, il faut savoir que la Constitution Indienne reconnaît pas moins de 22 langues officielles ! Et si les linguistes dénombrent au total 860 langues maternelles indiennes, il y aurait environ 3000 dialectes parlés dans le sous-continent !

« Même que les films indiens, c'est trop niais ! »

On en revient à l'un des points précédemment cités. Certains cinéastes indiens frappent justement par leur sens du réalisme et en ce sens, on vous invite à faire un petit tour du côté du cinéma tamoul à petit budget, par exemple (oui, j'ai été bouleversée par des métrages tels que Paruthiveeran, Angadi Theru, Poo et Mynaa, ne me jugez pas !). Et puis il y a aussi des réalisateurs très engagés qui portent des sujets de société forts au travers de leurs métrages (on pense à des films comme Pink, Lipstick Under My Burkha, Hotel Salvation, Déesses Indiennes en Colère, Kahaani 2, Toilet – Ek Prem Katha), très loin donc de toute mièvrerie !

« Y'a plein de chansons, tout le temps... »

Incorrect, toujours ! Oui, la musique est une constante des films indiens, mais comme dans beaucoup d'autres pays ! Et les séquences dansées ne sont plus systématiques et concernent davantage les grosses machines commerciales. Pour les films indiens plus profonds, les chansons sont certes là, mais elles servent plutôt de toile de fond aux actions des protagonistes. Comme dans les films occidentaux, notamment !

« Manger indien ? Non, j'aime pas la bouffe épicée. »

Décidément, vous avez la dent dure ! Non parce qu'au final, manger indien ne veut pas dire grand chose ! La gastronomie locale recouvre nombre de spécialités qui, chacune, viennent de régions différentes. Par exemple, la cuisine punjabi n'est pas extrêmement épicée, et c'est avant tout beaucoup de viande (paneer kabab, poulet tandoori ou encore le fameux butter chicken) souvent accompagnée de paratha, qui constitue le pain traditionnel. La cuisine tamoule est totalement différente en revanche, avec du riz et des légumes comme base, tout cela parfumé de mélanges d'épices savoureux.

« Une musique indienne à mon mariage ? Balance "Bole Chudiyan" et "Jai Ho", frère ! » >

Sharukh Khan dans le film indien Kabhi Khushi Kabhie Gham K3G chanson Bole Chudiyan
Non, non et encore non ! Ça suffit avec ces chansons ! Avec tous les albums musicaux qui sortent en Inde chaque année (on vous laisse imaginer la production colossale que cela représente, puisqu'il y a les musiques des films de chaque industrie, et puis les albums d'artistes indépendants des différentes régions indiennes, tout cela se renouvelant au fil des ans...), comment faites-vous pour nous passer systématiquement les mêmes mélodies indiennes ? Oui, « Bole Chudiyan » et « Jai Ho » sont de très beaux morceaux ! Mais merde, il y en a plein d'autres ! Alors je lance un appel à tous les DJ de France qui officient dans les mariages : ouvrez vos horizons et rafraîchissez votre playlist indienne, pitié !

« La danse Bollywood, c'est comme dans Danse avec les Stars ? »

Et bien... Pas du tout ! Non parce qu'il faut être objectif, la plupart du temps, les chorégraphes de Danse avec les Stars massacrent les danses indiennes. Surtout, le résultat est souvent des plus réducteurs ! Non, les indiens ne dansent pas en sautant partout comme s'ils frôlaient la crise d'épilepsie ! Les danses indiennes classiques sont riches et très diverses, du kathak au bharatanatyam, en passant par le kathakali et l'odissi. Et puis, il y a les danses folkloriques comme le bhangra et le dappankuthu... Bref, le tout est tellement plus complexe et flamboyant que ce que nous en montre la première chaîne de France, hélas !

« De toute façon, en Inde, il n'y a que Satyajit Ray et Anurag Kashyap qui font des films intelligents. »

Bon là, je m'adresse aux pseudos-intellectuels bobos qui n'ont manifestement pas regardé beaucoup de films indiens dans leur vie...

Oui, Satyajit Ray est une institution. On a compris. Et Anurag Kashyap est brillant. C'est d'ailleurs l'un de mes réalisateurs préférés. Sauf qu'ils ne sont pas les seuls à mériter de trouver grâce à vos yeux, souvent arrogants ! On va d'ailleurs arrêter avec cette aversion sans fondement pour le cinéma indien populaire !

Car même les grosses têtes de l'industrie savent faire de bons films ! Parmi eux, je n'évoquerai que Rang De Bansati, My Name Is Khan, Black, Bajrangi Bhaijaan ou encore Swades... Et puis du côté des films plus modestes, on a aussi des cinéastes de génie à vous citer, de Vishal Bhardwaj à Pan Nalin, en passant par Bala, Anjali Menon, Alankrita Srivastava et Vikramaditya Motwane.

« Les indiens, ils ont tous la même tête. »

Ah vraiment ?! Et vu que quelques images valent des milliers de tirades, voici un petit comparatif des plus éloquents !



Varun Dhawan et Rajkummar Rao

Aishwarya Rai Bachchan et Konkona Sen Sharma

Nivin Pauly et Shahid Kapoor

Swara Bhasker et Tamannaah

Vijay Sethupathi et Neil Nitin Mukesh

Vidya Balan et Deepika Padukone

Sidharth Malhotra et Hrithik Roshan

Bipasha Basu et Katrina Kaif