Décryptage du cinéma indien
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !
Bolly&Co

2019 à Bollywood : l'heure du bilan a sonné...

mots par Asmae Benmansour

Translate this page in English

Il est temps pour nous de revenir sur ce qui nous a marqué durant l'année Bollywood écoulée... Cette liste ne peut évidemment pas être exhaustive, et n'est que le reflet du ressenti de notre équipe. Alors, qu'est-ce qui a rythmé le cinéma hindi l'an passé ?

Taapsee Pannu badla

Celle que rien n'arrête : Taapsee Pannu

Après une année 2018 déjà intéressante, la jolie punjabi a mis tout le monde d'accord en 2019 avec ses multiples prestations. Elle prouve ainsi que pour s'imposer, il ne suffit pas d'un patronyme reluisant ou de vêtements de grands couturiers. Avec le thriller Badla, le film d'horreur tamoul Game Over, le drame Mission Mangal et le biopic Saand Ki Aankh, Taapsee est parvenue en une année à se diversifier, à surprendre tout en livrant des prestations d'une admirable justesse !



Prabhas Saaho

Celui qui s'est un peu foutu de nous : Prabhas

Deux ans ! Deux ans qu'on attendait le retour au cinéma de l'acteur après le plébiscite phénoménal du diptyque Baahubali. Et Prabhas avait mis les petits plats dans les grands avec un film d'action qui le lançait également à Bollywood (car tourné en hindi en plus du télougou) : Saaho. Et finalement, quelle cruelle désillusion ! L'acteur ne semble pas savoir où donner de la tête dans ce plagiat gênant de Largo Winch et a clairement déçu ses fans. Next !



Radhika Madan Mard Ko Dard Nahi Hota

Celle qui nous donne de l'espoir : Radhika Madan

Après des débuts remarqués dans Pataakha en 2018, Radhika enfonce le clou cette année avec la comédie d'action Mard Ko Dard Nahi Hota, un film tordant et bourré de références à la pop culture dans lequel elle est tout simplement excellente ! Elle y incarne une jeune femme qui n'a pas froid aux yeux, qui n'a peur ni de se battre, ni de se casser un ongle ! Et comme il y a quand même des cinéastes prêts à miser sur de vrais talents, elle sera prochainement au casting de Angrezi Medium (avec Irrfan Khan) et de Shiddat (avec Sunny Kaushal).



Sidharth Malhotra Jabariya Jodi

Celui qui s'éparpille : Sidharth Malhotra

Alors déjà, Sidharth n'est pas le plus grand des acteurs, mais soit ! Il a pu livrer des performances plutôt convaincantes dans des métrages comme Ek Villain et Kapoor and Sons. Mais cette année n'a pas été très concluante, le concernant. En effet, il tentait vainement de casser son image proprette et sophistiquée avec la romcom oubliable Jabariya Jodi et le film d'action miteux Marjaavaan. A chaque fois sans succès ! Il serait peut-être temps d'envisager une reconversion professionnelle ?



Hrithik Roshan War

Celui qui nous avait manqué : Hrithik Roshan

Oui, il nous avait manqué, notre Duggu ! Et ce n'est pas avec le biopic Super 30 qu'il s'est remis le public et la critique dans la poche. Ah ça, non ! C'est mal le connaître ! En effet, il a décidé de prendre tout le monde par surprise en crevant l'écran dans le film d'action War, face au transparent Tiger Shroff. Qu'on aime ou pas les œuvres du genre, impossible de ne pas tomber sous le charme de l'acteur, absolument magnétique. L'immense Hrithik est donc de retour dans toute sa superbe, et ce pour notre plus grand plaisir !



Bhumi Pednekar Pati Patni Aur Woh

Celle qui s'impose : Bhumi Pednekar

C'était clairement son année ! Bhumi n'a pas chômé et est venue prouver qu'elle n'était pas là pour jouer les figurantes ! D'abord dans le film d'action tellurique Sonchiriya, puis dans le biopic Saand Ki Aankh, pour lesquels elle n'a pas eu peur de se grimer. Et si son rôle dans Bala est d'une pertinence plus discutable, elle attire toute l'attention dans la comédie Pati Patni Aur Woh. On adhère !



Kangana Ranaut Manikarnika

Celle qui fait n'importe quoi : Kangana Ranaut

Incompréhensible ! Celle qui était au sommet de son art depuis le succès de Queen s'est totalement perdue ! Elle a d'abord dû essuyer l'échec de l'ambitieux Manikarnika qui, à cause de son énorme budget, est à peine rentré dans ses frais. Puis elle était à l'affiche de la comédie noire Judgementall Hai Kya, passée totalement inaperçue. Une année pleine de promesses qui a tourné au vinaigre, donc...



Ayushmann Khurrana Article 15

Celui qui confirme l'essai : Ayushmann Khurrana

Tout juste auréolé d'un National Award pour Andhadhun, Ayushmann enfonce le clou avec l'excellent Article 15, au service duquel il s'illustre dans un registre bien plus sérieux. Plus tard, il a toujours à coeur de traiter de sujets de société importants, tout cela au travers de métrages populaires avec Dream Girl (où il déconstruit la notion de masculinité) et Bala (dans lequel il incarne un héros atteint de calvitie). Serait-il en passe de devenir le roi du divertissement engagé, détrônant de fait le souverain en règne Akshay Kumar ?



Shraddha Kapoor Chhichhore

Celle qu'on n'arrive pas à suivre : Shraddha Kapoor

Shraddha est clairement l'impératrice de l’inconstance ! Presque chaque année, elle nous livre au moins un film dispensable et un métrage sympathique. En 2019, elle ne déroge pas à la règle car, après nous avoir assommé avec le décevant Saaho, elle est très attachante dans le métrage Chhichhore, aux côtés de Sushant Singh Rajput. Quelqu'un pour éclairer notre lanterne ?



Rajkummar Rao Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa

Celui qu'on a perdu : Rajkummar Rao

Alors là, on n'a rien compris ! Il y a deux ans, il était pourtant celui dans lequel on avait pleinement foi. On voyait en lui un potentiel énorme, et il avait la capacité d'amener Bollywood à changer son fusil d'épaule. Mais manifestement, il a cédé cette place à Ayushmann Khurrana, en préférant assurer son avenir avec des films plus grand public. Et pour la plupart peu mémorables... Du drame romantique fade Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa à la comédie Made in China, aucun de ces métrages ne lui aura permis de se réconcilier avec l'audience ou la critique. L'acteur est en sous-régime et donne sérieusement l'impression de ne plus faire d'effort. Dommage.



Ces films qui ont fait l'année 2019 :

Gully Boy, Mard Ko Dard Nahi Hota, Badla, Article 15, The Sky Is Pink, Gone Kesh, Le photographe, Mission Mangal, Section 375, Bombairiya, De De Pyaar De, Sonchiriya, Hamid, Kesari, Ramprasad Ki Tehrvi, Judgementall Hai Kya...


Ces films qui ont bien failli la gâcher :

Housefull 4, Kabir Singh, Bharat, Saaho, Kalank, Marjaavaan, Pagalpanti, Manikarnika, Ek Ladki Ko Dekha Toh Aisa Laga, Pati Patni Aur Woh, Jabariya Jodi, The Zoya Factor, Dabangg 3, Arjun Patiala...



En conclusion

Une année qui a vu le genre du film testostéroné revenir en force au box-office, entre torses huilés (War), misogynie décomplexée (Kabir Singh) et nationalisme questionnant (Uri - The Surgical Strike). Et si quelques films intéressants sont parvenus à toucher un large public (Gully Boy, Mission Mangal, Article 15), d'autres excellents métrages n'ont pas bénéficié de la reconnaissance qu'ils méritent (Le photographe, Gone Kesh, Mard Ko Dard Nahi Hota)...

Une année décevante à bien des niveaux, car malgré le lancement d'une ribambelle d'enfants de stars (Karan Kapadia, Ananya Pandey, Pranutan Bahl...), peu de films hindi sont réellement parvenus à créer la surprise. Et une scission est notable dans le cinéma populaire, qui fait clairement le distinguo entre divertissements purs et durs (War, Housefull 4, Total Dhamaal) et films à messages (Gully Boy, Super 30, Mission Mangal). Tous les autres métrages à gros budget qui se sont pris (un peu trop ?) au sérieux sans pour autant livrer un résultat appliqué et engagé ont résulté en échecs critiques et/ou commerciaux (Bharat, Kalank, Manikarnika).

Le public de Bollywood n'a pas eu assez de films fédérateurs et qualitatifs à se mettre sous la dent, et a préféré miser sur des divertissements de bonne facture plutôt que sur des fresques décevantes...