BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !
Magazine Critiques Cinéma Télévision Musique Interviews FestivalsBolly&Co awards

Questions à Jean-François Thermoz,
président du Festival du Film d'Asie du Sud

lundi 4 février 2019 / mots par Asmae Benmansour

Pour la troisième fois consécutive, nous aurons le privilège et l'honneur de prendre part au Festival du Film d'Asie du Sud qui se tiendra cette année au Grand Rex à Paris.

L'occasion pour nous de revenir sur l'enjeu de cet évènement unique dans la capitale avec son président, Jean-François Thermoz...





1. Bonjour et merci de nous accorder cette interview. Pour marquer le grand retour du FFAST, nous souhaitions nous entretenir avec vous sur l’histoire de ce festival et sur la manière dont vous l’avez investi. Avant toute chose, comment cet évènement a vu le jour ?

Le festival est né de la volonté d’offrir à Paris un événement centré sur le cinéma sud-asiatique. Je souhaitais m’engager auprès d’un festival de cinéma indien mais rien n’existait. J’ai donc contacté deux autres personnes que je connaissais pour leur proposer de monter un festival. Après plusieurs réunions, on a décidé d’élargir le spectre et de créer un festival consacré au cinéma sud-asiatique. Le FFAST était né !

2. Quel était votre objectif principal lorsque le festival a été initié ?

Notre principal objectif était et est toujours de faire découvrir un cinéma différent loin des clichés liés à Bollywood.

Quand les gens pensent au cinéma sud asiatique, ils pensent au cinéma indien et au Bollywood. Or il y a des films fabuleux qui sortent chaque année dans les autres pays du sous-continent. Nous sommes très fiers de proposer des films pakistanais, népalais ou encore sri-lankais.
3. Comment votre rencontre personnelle avec les cinémas d’Asie du Sud s’est-elle faite ?

Lors de mon premier voyage en Inde et au Népal en 2001. Je suis tombé amoureux de cette région et de sa culture. Je suis allé voir un film dans un cinéma du Rajasthan. J’étais définitivement contaminé par le virus !

4. Cette année, le FFAST revient après un peu plus d’un an d’absence. Nous sommes ravies de vous retrouver. Mais en quoi cette édition sera-t-elle différente des précédentes ?

Comme les années précédentes, le FFAST revient avec ce qui a fait son succès. Des acteurs, actrices, réalisateurs et réalisatrices viendront à la rencontre des spectateurs. Des films inédits en France et parfois en Europe seront projetés. Mais la grande nouveauté est notre présence au Grand Rex. C’est une grande fierté pour nous de pouvoir organiser notre sixième édition dans un lieu aussi prestigieux.

5. Pouvez-vous nous en dire davantage sur les surprises que nous réservent cette nouvelle édition ?

Le premier grand temps fort du festival est sans aucun doute la présence de Sabiha Sumar et de Kalki Koechlin pour la soirée d’inauguration. Pour le reste, je vous laisse venir et découvrir tout ça par vous-même !


Cérémonie d'ouverture - Festival du Film d'Asie du Sud (FFAST)

Le documentaire Azmaish
a journey through the subcontinent


En présence de l'actrice Kalki Koechlin et de la réalisatrice Sabiha Sumar


je participe !





 


qui sommes-nous NOUS CONTACTER nos partenaires nos archives
Attention, ceci est un magazine à but non-lucratif ! Il n'existe aucune forme papier dans vos magasins de journaux ni aucun tarif d'abonnement payant. Le magazine est libre et gratuit sur le net. LES MEMBRES DE BOLLYANDCO NE SONT PAS DES PROFESSIONNELS. NOUS NOUS EXCUSONS PAR AVANCES DES FAUTES DE FRAPPE, DE GRAMMAIRE ET D'ORTHOGRAPHE. NOUS TENTONS DE FAIRE DE NOTRE MIEUX POUR QUE BOLLYANDCO VOUS SOIT AGRÉABLE AUTANT À VOIR QU'À LIRE ! MERCI DE VOTRE COMPRÉHENSION.
@ : bollyandcomagazine@gmail.com
2010 - 2019 © Bolly&Co