2020 à Bollywood : l'heure du bilan a sonné...

jeudi 31 décembre 2020
bilan bollywood 2020 cinéma indien Il est temps pour nous de revenir sur ce qui nous a marqué durant l'année Bollywood écoulée... Malgré la crise sanitaire, la fermeture des salles de cinéma et autres réjouissances de ce délicieux contexte, le septième art a tout de même comblé nos journées, surtout pendant les fameux confinements ! Cette liste ne peut évidemment pas être exhaustive, et n'est que le reflet du ressenti de notre équipe.

Alors, qu'est-ce qui a rythmé le cinéma hindi l'an passé ?




Celle qui ne changera jamais : Kiara Advani

Après des débuts piteux en 2014 dans Fugly, la belle Kiara a longtemps été l’impératrice de la daube. Du dispensable Machine au douteux Kabir Singh, elle ne nous avait pas marqué par l'intelligence de ses choix. Pourtant, on a cru qu’elle allait nous surprendre cette année avec l’intéressant Guilty… Mais c’était de courte durée ! Car l’actrice a ensuite sombré sur la suite de son année 2020, d’abord en donnant la réplique à Akshay Kumar dans le miteux Laxmii, puis en jouant dans la comédie oubliable Indoo Ki Jawani. On espère que la jeune femme fera de meilleurs choix pour la suite de sa carrière tant on sent qu’elle en a dans le ventre. Mais franchement, c’est mal barré.

Kiara Advani indoo ki jawani

Celui qui donne de l'espoir : Jitendra Kumar

La star de Youtube était de tous les projets, cette année ! D’abord au casting de la romance Shubh Mangal Zyada Saavdhan face à l’excellent Ayushmann Khurrana, puis héros de la comédie Chaman Bahaar, Jitendra persistait et signait dans la série Panchayat, sortie sur Amazon Prime Video. Bref, il a envahi nos écrans de sa redoutable énergie, et on en redemande !

Jitendra Kumar Shubh Mangal Zyada Saavdhan

Celle que rien n'arrête : Shweta Tripathi

Clairement, c’est un parcours sans faute que nous livre la craquante Shweta. Et cette année, elle a continué à nous séduire avec ses multiples projets. Elle était merveilleuse dans les propositions Netflix Dans la nuit solidaire et Cargaison, deux films atypiques qui confirment sa sensibilité d’actrice. Puis elle brillait dans les séries Mirzapur (dont la deuxième saison est sortie en 2020) et The Gone Game. Il serait donc grand temps que la belle soit reconnue de tous, n’est-ce pas ?

Shweta Tripathi Cargo

Celui que l’on voit enfin : Vikrant Massey

Alors nous, ça fait des années qu’on est fans de lui ! Mais l’année 2020 aura indubitablement été celle de Vikrant Massey. En janvier, il jouait face à la star Deepika Padukone dans le courageux Chhapaak. Puis il a enchaîné avec trois sorties très attendues sur Netflix : le film de science-fiction Cargaison, le drame social Dolly, Kitty et les étoiles avant de conclure sur la romcom Pour l’amour de Ginny. Et à chaque fois, il a marqué par sa justesse et son indéniable charme. Comment vous dire qu’on est trop fières de lui ?

Vikrant Massey Chhapaak

Celle qui fait du bien : Tillotama Shome

Tillotama nous a éblouies en 2020, rendant cette année un peu moins pénible. Car son bijou Monsieur (distribué en France il y a deux ans) a enfin bénéficié d’une sortie indienne. Par-dessus le marché, elle était géniale dans Chintu Ka Birthday, qui l’oppose à Vinay Pathak, ainsi que dans la web-série Mentalhood, aux côtés de Karisma Kapoor. Une grande dame qui mérite davantage de reconnaissance, si vous voulez notre avis...

Tillotama Shome Mentalhood

Celui qui nous avait manqué : Abhishek Bachchan

Après quelques années difficiles au cinéma, le fils Bachchan est revenu plus talentueux que jamais avec deux projets magistraux. Il nous a d’abord cueillies dans la série Breathe - Into The Shadows, avec Nithya Menen (disponible sur Amazon Prime Video). Puis, il insistait dans le film choral d’Anurag Basu Ludo, sorti sur Netflix et dans lequel il est juste irréprochable. Tout ça pour dire qu’on est si heureuses de le retrouver au top de sa forme !

Abhishek Bachchan Breathe into the shadows

Celle qu'on a perdu : Sara Ali Khan

On croyait tellement en elle, lors de ses débuts dans Kedarnath ! Mais il faut croire qu'entre-temps, la fille d’Amrita Singh et Saif Ali Khan a perdu le cap, focalisant sa carrière sur des films on ne peut plus oubliables. Cette année, elle sonnait faux du début à la fin de la comédie sentimentale Love Aaj Kal, avant de nous achever en potiche de luxe dans l’imbuvable comédie Coolie N°1. Bref, on ne la comprend pas et on espère vainement que son prochain métrage, Atrangi Re, sauvera l’honneur…

Sara Ali Khan Coolie N°1

Celui qui confirme l'essai : Ishaan Khatter

Après une année 2018 triomphale, on avait un peu peur de perdre Ishaan, noyé par l’attention médiatique accordée à Jahnvi Kapoor, sa partenaire dans le succès Dhadak. Pourtant, il est de retour, et pas qu’un peu ! D’abord avec le masala moyen Khaali Peeli, dans lequel il crève tout de même l’écran, puis dans la mini-série anglaise Un garçon convenable, qui lui permet de se renouveler et de nous surprendre. Bref, le petit frère de Shahid Kapoor est en passe de devenir l’un des plus grands espoirs du cinéma indien. On a vraiment hâte de voir la suite !

Ishaan Khatter Un garçon convenable

Celle qu’on a envie de revoir : Shweta Basu Prasad

Lauréate d’un National Award à l’âge de 11 ans, Shweta revient enfin à Bollywood avec trois sorties cette année. Elle donne en premier lieu la réplique à Divyendu Sharma dans Shukranu, puis joue face au grand Nawazuddin Siddiqui dans Les savants, une production Netflix. Surtout, elle prend tout l’espace dans la romcom Comedy Couple, face au charmant mais ici dépassé Saqib Saleem. Une année discrète, mais qui est venue rappeler l’immense talent de la demoiselle.

Shweta Basu Prasad comedy couple

Celui qui nous régale : Pankaj Tripathi

Qu’on se le dise : tous les ans, Pankaj Tripathi est réjouissant ! Mais il fallait souligner le fait qu’en cette année compliquée pour les grands acteurs de Bollywood, lui n’a pas chômé. De la comédie Angrezi Medium au film international Tyler Rake, en passant par son rôle de tendre papa dans Gunjan Saxena, mais aussi la saison 2 de la série Mirzapur, l’acteur est venu nous démontrer qu’aucun registre ne lui résistait. Enfin, il était tordant dans le fabuleux Ludo, qu’il a contribué à rendre déjà culte par son irrésistible panache.

Pankaj Tripathi Gunjan Saxena

Celle qui a réussi son année : Sanya Malhotra

Elle en a fait, du chemin, depuis ses timides débuts dans Dangal ! Désormais, il va falloir compter avec Sanya, qui a joué dans deux des meilleurs films de l’an. D’abord dans Shakuntala Devi, dans lequel elle incarne avec justesse la fille de Vidya Balan, puis dans l’excellent Ludo, qui lui donne l’occasion de nous étonner face au beau gosse Aditya Roy Kapur. Bref, Sanya a tout pour devenir la nouvelle fiancée de l’Inde.

Sanya Malhotra ludo

Ces films qui ont fait l'année 2020 :

Ludo, Cargaison, Lootcase, Bulbbul, Comedy Couple, Shakuntala Devi, Axone, Chhapaak, Thappad, Monsieur, Round Figure, Shubh Mangal Zyada Saavdhan, What Are The Odds, Yeh Ballet, Chintu Ka Birthday, Bahut Hua Samman, Pareeksha, Guilty, Taish, AK vs AK...

Ces films qui ont bien failli la gâcher :

Tanhaji - The Unsung Warrior, Sombre Fortune, Pour l'amour de Ginny, Mrs Serial Killer, Love Aaj Kal, Jai Mummy Di, Laxmii, Malang, Coolie N°1, Shimla Mirchi, Baaghi 3...


En conclusion



Une année bouleversée par une pandémie dévastatrice, qui a notamment mis à mal nombre de projets cinématographiques d’envergures annoncés (83, Laal Singh Chaddha, Gangubai Kathiawadi), condamnés à ne pas rencontrer leur public en 2020. Et si la réouverture des salles obscures en octobre dernier a permis de relancer quelque peu l’économie du pays, il en découle surtout une production énorme de petits films, qui ont eu leur chance sur de multiples plateformes de SVOD plutôt que sur grand écran.

Cette année n’aura en tout cas ressemblé à aucune autre, les grosses productions ayant été les grandes absentes du box-office. Artistiquement parlant, ce fut donc à double tranchant : frustrant car l’audience a été privée de blockbusters très attendus, mais aussi fascinant tant les œuvres modestes ont pu se faire une vraie place auprès des cinéphiles.

Ainsi, des films uniques en leur genre ont pu être proposés au grand public (Lootcase, Chintu Ka Birthday, Ludo), permettant par ailleurs au cinéma émergent et plus expérimental d’être mis en avant. On n’aura jamais eu autant d'œuvres perchées, mystiques, bizarroïdes (Bulbbul, What Are The Odds, Cargaison) mais aussi engagées et courageuses (Chappaak, Thappad, Shubh Mangal Zyada Saavdhaan).

Finalement, 2020 n’aura pas été que terreur et catastrophes… En tout cas, si vous aimez le septième art dans sa grande diversité.

Articles les plus consultés