Voilà ce qu'on a demandé au Père Noël cette année...

jeudi 24 décembre 2020
père noel liste bollywood cinema indien Les amis ! Nous y sommes : le matin de Noël ! Et alors que nous nous approchons de notre sapin pour savoir ce qui nous y a été déposé, on vous fait un bref récapitulatif des quelques demandes que nous avons pu formuler, en espérant qu'elles soient au rendez-vous ! C'est parti, on vous vous laisse découvrir notre liste !

"Cher Père Noël, on souhaite que..."




1. Qu’Abhishek Bachchan ait enfin la reconnaissance qu’il mérite.

En effet, il a de nouveau prouvé cette année à quel point il était un interprète sous-côté avec la série Breathe - Into The Shadows et son rôle dans le film Ludo. Fin, surprenant et touchant, Abhishek n’a désormais plus grand chose à prouver. Alors autant que l’industrie mise à fond sur lui, n’est-ce pas ?





2. Que Kangana Ranaut s’en tienne au cinéma.

Non, parce que ses envolées lyriques sur la politique, ça va bien deux minutes. C’est une actrice formidable, qui s’est à mon sens totalement perdue dans ses multiples tentatives de coups de pub ! Du coup, on en a presque oublié qu’elle était avant tout comédienne. Et elle aussi, apparemment…





3. Que les grosses productions très attendues nous soient enfin proposées.

On n’en peut plus, d’attendre, nous ! De 83 à Gangubai Kathiawadi, en passant par Brahmastra et Laal Singh Chaddha, tous les films ambitieux annoncés pour cette année ont été décalés à cause de la pandémie. On n’espère donc qu’une chose : que cette crise sanitaire soit enfin derrière pour découvrir en salles ces métrages très prometteurs !





4. Qu’Anushka Sharma continue de soutenir des projets atypiques et engagés !

Si elle n’a sorti aucun film en tant que tête d’affiche, Anushka Sharma n’a pourtant pas chômé. En effet, elle a produit deux des projets les plus encensés de l’année : le film Bulbbul (sorti sur Netflix) et la série Paatal Lok (sortie sur Amazon Prime Video). Et force est de constater qu’elle a du pif ! 2020 aura donc été une année réussie pour la belle qui, en plus de cartonner sur le plan professionnel, est enceinte de son premier enfant. On espère retrouver son oeil avisé très vite et très régulièrement !





5. Que les œuvres régionales bénéficient de meilleurs accès en ligne.

On voit de plus en plus d'œuvres tamoules, télougoues et malayalam sur des plateformes de streaming comme Netflix et Amazon Prime Video. C’est une très bonne chose, et on en redemande ! Oui, car vu la richesse de la production cinématographique dravidienne, il y a de quoi faire ! Et si, par-dessus le marché, ces métrages pouvaient aussi sortir de manière plus régulière en salles obscures, ce serait le bonheur !





6. Que Fahadh Faasil, Vijay Sethupathi et Dhanush n’arrêtent jamais le cinéma !

Des génies, ni plus ni moins ! Ces trois acteurs ont effectivement tout pour eux, et plus que tout le potentiel de changer le cinéma indien. Dhanush va d’ailleurs cartonner en 2021 en jouant à Hollywood dans le prochain film des frères Russo avec Chris Evans et Ryan Gosling. On lui souhaite ceci dit de continuer à s’investir pour l’industrie de son pays, au même titre que Fahadh et Vijay, que l’on peut d’ores et déjà compter parmi les meilleurs comédiens indiens de l’histoire.





7. Que certains réalisateurs réfléchissent à deux fois avant de nous vendre pour la 36ème fois la même daube.

Pfffff… Comment vous dire que je suis fatiguée ? 2020 était déjà une année difficile, on n’avait donc pas besoin d’être pris pour des cons par certains cinéastes fainéants ! En effet, entre Imtiaz Ali et David Dhawan, sans oublier Mahesh Bhatt, ils ont tous les trois sortis des films tout sauf originaux, des remakes ou suites médiocres de leurs propres travaux… Et le résultat était à chaque fois abominable ! (Bon, on n’a pas encore vu Coolie N°1, mais on est d’accord pour dire que ça sent mauvais, n’est-ce pas ?)





8. Que les prochaines saisons de nos web-séries préférées soient tout aussi géniales que les précédentes !

Les saisons 2 de Mirzapur et Breathe étaient géniales, les premières de Paatal Lok, Panchayat ou encore Mismatched vendaient du rêve. Alors, pour 2021, on veut voir ce format continuer à grandir ! Que les programmes existants puissent se développer, que d’autres séries voient le jour avec de vrais moyens, loin des soap opera minables de la télévision hindi.





9. Que Neena Gupta continue d’inspirer !

Comme le vin, Neena Gupta n’a de cesse de se bonifier avec le temps. Cette année encore, elle était géniale, à la fois sur le grand écran (Panga, Shubh Mangal Zyada Saavdhan) que sur le petit (Panchayat, Masaba Masaba). Voilà une comédienne qui mérite amplement son succès, et qu’on reverra sans lassitude en 2021 !





10. Que l’industrie du cinéma cesse le favoritisme et offre davantage d’opportunités à des artistes talentueux et méconnus !

On ne va pas rentrer dans le débat du népotisme tant tout ça est très complexe. Cela dit, il faut être lucide : certains acteurs ont accès à des projets aidés par leur nom de famille ou leur carnet d’adresse. En soit, pourquoi pas ? Mais lorsqu’on voit des acteurs fascinants comme Shweta Tripathi, Vikrant Massey ou encore Pankaj Tripathi relégués au second plan par rapport à Sara Ali Khan (qui a fait une année 2020 catastrophique) et Varun Dhawan (qui fait un bon film tous les trois ans pour essayer de réfréner mon agacement), eh bien c’est frustrant !

Et si 2021 était l’année du changement ? L’année du mérite, des artistes atypiques et prodigieux ?

mots par
Asmae Benmansour
contacter
"Quand Nivin Pauly a dit mon prénom, je ne m'en souvenais même plus moi-même."

Articles les plus consultés