Comment foirer une série en 5 étapes ?

jeudi 17 décembre 2020
série netflix bhaag beanie bhaag bollywood indien La série humoristique Bhaag Beanie Bhaag est disponible depuis quelques jours sur Netflix. Notre équipe a bien entendu eu à cœur de tenter l'expérience, qui n'a pas été des plus concluantes... Mais concrètement, qu'est-ce qui cloche ?


1. Une prémisse de départ qui tient sur un post-it.



Les gars ! Et si on faisait une série sur une femme qui s'émancipe en devenant star du stand-up ?
- Euh... Comme Mme Maisel, Femme fabuleuse ?
- Mais noooon ! Rien à voir !

Le problème de Bhaag Beanie Bhaag, c'est qu'il part d'un concept qu'il ne développe jamais. Donc Beanie fait du stand-up, mais on ne la voit jamais vraiment à l'oeuvre. Jamais créer un lien avec son public, faire des blagues qui fonctionnent. on ne la voit jamais utiliser concrètement sa vie et ses expériences pour servir son art.


2. Du cliché, et encore du cliché...



Bon là, faut mettre une scène où elle se plante.
- Pourquoi donc ?
- Bah parce que... Il faut !
- Non mais faut que ça ait du sens, parce que...
- Mais nooooooon, rien à voir avec le sens !

Bhaag Beanie Bhaag suit le cahier des charges du récit initiatique. Un artiste se lance dans une voie qui le passionne et se heurte à de multiples obstacles... Sauf que tout est dans le désordre ! On ne comprend rien, ni pourquoi Beanie aime tant le stand-up, et encore moins pourquoi elle se plante ou elle réussit. Rien n'a de sens.


3. Des personnages vides.



Faut qu'on écrive la psychologie des personnages, là.
- Ah non, on n'a pas le temps, le tournage commence demain.
- Pardon ? Mais comment on va faire ? On peut décemment pas tourner si on ne sait pas qui sont les héros ?
- Mais nooooooon, rien à voir avec de la psychologie à deux balles !

On ne sait pas qui est Beanie, ni qui sont ses parents ou son fiancé. on ne dégage chez eux aucun trait de caractère, aucun aspect de personnalité qui nous permettrait de les cerner, et donc d'entrer en connexion avec eux. ET pour une série, s'attacher aux personnages, c'est essentiel ! Avant même de chercher à nous raconter une histoire qui fonctionne, il faut nous livrer des protagonistes qu'on aura envie de suivre sur la durée, que l'on va investir. Et là, ce n'est pas du tout le cas.


4. Aucun fil conducteur.



Faut qu'on détermine le plan de notre histoire.
- Quoi ? Non, non, on n'a pas le temps ! Netflix veut tout dans la boite pour la fin de l'année.
- Quoi ? Mais comment on va faire pour tourner une série qui n'est même pas écrite ?
- Mais noooooooon, rien à voir avec du blabla narratif !

Bhaag Beanie Bhaag n'a aucune trajectoire, aucune destination. On ne sait pas ce que la série veut nous raconter. C'est un amoncellement de scènes qui se succèdent sans aucun lien entre elles, donnant juste l'impression de combler du vide...


5. Des acteurs en roue libre.



On va appeler Swara Bhaskar pour le rôle principal.
- Ok, faut qu'on lui envoie le script pour qu'elle se prépare.
- Ah non, on n'a pas de script. Et puis, elle gère, c'est une grande actrice.
- Quoi ? Mais comment elle va faire pour jouer avec justesse si elle ne sait pas ce qu'elle va devoir raconter ?
- Mais noooooooon, rien à voir avec de la préparation, c'est pas un match de boxe !

Si vous avez bien compris, Bhaag Beanie Bhaag s'appuie sur du vent. Et si Swara est une comédienne intéressante, elle ne peut décemment pas faire de miracle. Elle donne de l'énergie, mais se perd tant l'héroïne qu'elle doit incarner est creuse ! Ca donne du coup des prestations aléatoires, très velléitaires. L'actrice ne peut pas nous surprendre puisqu'elle n'a aucune matière !
mots par
Asmae Benmansour
contacter
"Quand Nivin Pauly a dit mon prénom, je ne m'en souvenais même plus moi-même."

Articles les plus consultés