À lire : Show Business, Le bureau de mariage de Monsieur Ali et Les derniers flamants de Bombay !

samedi 1 février 2020
un peu de lecture livre inde france À chaque publication de notre magazine, nous regroupons trois ouvrages aux parfums d'Asie du Sud d'Est. Un moyen de découvrir l'Inde, sa culture et sa magie, à travers un autre format que celui du cinéma.

Retrouvez les 3 livres conseillés dans le numéro 17 de Bolly&Co, publié en février 2020.




Show Business
de Shashi Tharoor

Ashok Banjara est sur son lit d’hôpital. Grande star de Bollywood, il est plongé dans le coma, duquel il entend ceux qui lui rendent visite sans toutefois pouvoir leur répondre. Dans cette fresque piquante de Shashi Tharoor, le romancier nous embarque dans le récit de vie d’Ashok, alternant les points de vue et les versions des multiples visiteurs pour nous questionner sur la réalité, tout cela pour finalement mieux l’étayer. C'est fin et très intélligent !

Show Business, des éditions Points.



Le bureau de mariage de Monsieur Ali
de Farahad Zama

Monsieur Ali vit à Vizag, en Andhra Pradesh. Il cherche à tuer le temps pendant sa retraite et ouvre donc une agence matrimoniale, alors qu’il n’a absolument aucune expérience dans le domaine ! Ce roman tordant est en fait une relecture ‘made in India’ d’Orgueil et Préjugés et vient notamment interroger la sacralisation du mariage dans la société indienne, non sans humour !

Le bureau de mariage de Monsieur Ali, des éditions JC Lattès.



Les derniers flamants de Bombay
de Siddharth Dhanvant Shanghvi

Karan est photographe et arrive dans la mégalopole indienne. Il y fera la rencontre de plusieurs personnalités singulières qui vont changer sa destinée. Siddharth Dhanvant Shanghvi dépeint un Bombay surpeuplé, fourmillant et animé, au coeur duquel le cinéma, l’amour et la désolation s’entrechoquent. Un voyage initiatique qui mue en polar pour mieux mettre en exergue les tabous d’une société indienne hélas toujours très puritaine...

L'illusionniste des éditions les 2 terres.
mots par
Asmae Benmansour
contacter
"Quand Nivin Pauly a dit mon prénom, je ne m'en souvenais même plus moi-même."

Articles les plus consultés