Rana Daggabuti, découvrez l'acteur en 5min.

lundi 13 décembre 2021
rana dagabuti filmographie bollywood tollywood kollywood Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Rana Daggubati, né en 1984. Issu d'une grande famille du cinéma télougou, Rana est le fils du producteur Daggubati Suresh Babu, le neveu du comédien Venkatesh et le cousin de l'acteur Naga Chaitanya.

Voici son portrait...



Rana s'est d'abord lancé dans la production et a notamment financé le métrage Bommalata, qui lui vaudra le National Award du Meilleur Film pour Enfants. En 2006, on lui doit les effets spéciaux du film Sainikudu, pour lequel il remporte un prix technique aux Nandi Awards. Mais c'est en 2010 qu'il se décide à faire ses débuts au cinéma et signe donc son premier projet dans sa langue maternelle avec le drame politique Leader. Sa prestation de jeune politicien lui vaut les éloges de l'industrie télougoue, mais surtout de nombreux trophées du Meilleur Espoir Masculin, en particulier aux South Filmfare Awards.

Un an plus tard, il tourne deux métrages importants. D'abord, il figure dans son premier film en hindi avec Dum Maaro Dum, dans lequel il donne la réplique à Abhishek Bachchan, Bipasha Basu et Prateik Babbar. Son jeu est juste, sans fausse note ni excès. Rana remporte donc naturellement le Zee Cine Award du Meilleur Espoir Masculin, et sera nommé dans cette même catégorie lors de la cérémonie des Filmfare Awards. La même année, il est à l'affiche de Nenu Naa Rakshasi, oeuvre romantique avec Ileana D'Cruz qui séduit la critique sans toutefois trouver son public.

En 2012, il joue avec Genelia D'Souza dans le masala romantique Naa Ishtam, pour ensuite jouer avec le grand Amitabh Bachchan dans le film d'action Department, dirigé par Ram Gopal Varma. Enfin, il est le héros de Krishnam Vande Jagadgurum, encensé par les médias et devenu l'un des grands succès populaires de Tollywood à sa sortie. Rana recevra le SIIMA Award du Meilleur Acteur selon la critique, une véritable prouesse après seulement deux ans de carrière.

Il fait une année 2013 marquée par des apparitions spéciales, la plus marquante restant celle qu'on lui doit dans l'incontournable Yeh Jawaani Hai Deewani, où il courtisait la belle Deepika Padukone.

En 2014, il est totalement absent des salles obscures pour faire un retour gagnant l'année suivante avec plusieurs projets d'envergure. En effet, il partage l'affiche du saisissant Baby avec Akshay Kumar et Taapsee Pannu. Il s'est énormément impliqué pour son second film, le plus cher du pays : Baahubali, dans lequel il tient un second rôle efficace aux côtés de Prabhas. Sa performance lui vaudra plusieurs distinctions, le SIIMA Award du Meilleur Acteur Négatif ainsi qu'une nomination pour le South Filmfare Award du Meilleur Second Rôle Masculin en langue télougoue. Enfin, il joue dans une autre fresque fantastique : Rudhramadevi, avec Anushka Shetty et Allu Arjun. En 2016, Rana reprenait le rôle initialement tenu par Fahadh Faasil dans la version tamoule de Bangalore Days, avec Sri Divya.

En 2017, il excellait dans la suite de Baahubali.

Il était également à l'affiche de The Ghazi Attack et du drame politique Nene Raju Nene Mantri. Sa prestation dans le premier lui vaudra d'ailleurs le South Filmfare Award du Meilleur Second Rôle Masculin en langue télougoue. En 2019, il enchaîne quatre brèves apparitions au cinéma avec les films N.T.R. Kathanayakudu, sa suite N.T.R. Mahanayakudu, Housefull 4 et Enai Noki Paayum Thota.

C'est quoi, la suite ?



En 2020, plusieurs de ses projets voient leurs sorties retardées en raison de la pandémie. Si Kaadan est parvenu à sortir dans les salles, le film historique Virata Parvam dans lequel on le retrouve aux côtés de l'excellente Sai Pallavi, est toujours en attente. Cependant, Rana n'a pas fini de nous surprendre. Le tournage du film d'action Bheema Nayak s'est achevé courant 2021 et sa sortie est prévue pour le 12 janvier 2022. Il sera également à l'affiche du remake de la série criminelle Ray Donovan, Rana Naidu avec son oncle Venkatesh, produit par Netflix.
mots par
Asmae Benmansour-Ammour
contacter
"Quand Nivin Pauly a dit mon prénom, je ne m'en souvenais même plus moi-même."