C'est quoi Kollywood ?

jeudi 31 mars 2022
kollywood Reprenons les fondamentaux… Le cinéma de Kollywood est basé à Chennai, dans l'État du Tamil Nadu. On y parle le tamoul. L'appellation Kollywood est un mot-valise composé des mots Kodambakkam, qui est le quartier dans lequel sont implantés les studios de cinéma tamouls et Hollywood, industrie cinématographique américaine.

Les films tamouls sont connus pour leur grande diversité.



L'industrie de Kollywood produit entre 150 et 200 films par an, et est donc à la troisième place des industries indiennes les plus productives. Les premières productions locales datent de 1916, tandis que le premier film parlant en langue tamoule, Kalidas, est sorti en 1931.

Kezako ?

La majorité des studios de cinéma sont situés à Chennai, anciennement nommé Madras et possèdent la caractéristique d'être très ancrés dans leur terroir. Ce qui ne l’empêche pas d’être également l'une des industries les plus avant-gardistes du territoire indien, abritant de grands artisans du cinéma d'auteur indien comme Mani Ratnam ou Bala, de grands compositeurs comme A.R. Rahman et Ilaiyaraaja, des acteurs de talents comme Dhanush, Vijay Sethupathi ou encore R. Madhavan. Mais elle y a surtout vu naître la deuxième plus grande star asiatique après Jackie Chan : la Mégastar Rajinikanth, dont le parcours singulier et la versatilité imposent le respect de part et d'autre du monde. D’ailleurs, la diaspora tamoulophone est sans doute la plus importante à travers le monde, y compris en France, d'où l'essor de cette industrie. Le cinéma tamoul est très populaire au Sri-Lanka, au Japon, en Angleterre et aux Etats-Unis.

Mais en fait, qu’est-ce qui caractérise ce cinéma par rapport à ses cousins ?

Pour ce qui concerne les films adressés au grand public, l’industrie tamoule excelle dans l’exercice du ‘masala’, sorte de pot-pourri de genres avec beaucoup d’action, de la romance, de la comédie et des chansons. Le pays abrite ses propres stars dans le registre, comme Ajith, Vijay ou encore Vikram. Ceci dit, le cinéma tamoul a aussi aidé à l’émergence d'œuvres semi-commerciales brillantes, ancrées dans la réalité de leur localité et traitant de profondes problématiques comme le système de castes, la crise des agriculteurs, les conflits inter-religieux et la précarité.

Les stars de cinéma tamoul ont, pour leur part, cette particularité de ressembler à leur public, loin des vedettes au teint laiteux de Bollywood. Ainsi, des personnalités comme Dhanush, Karthi et Aishwarya Rajesh se sont imposées comme des phénomènes, sans avoir besoin de correspondre aux canons de beauté réducteurs imposés par l’industrie hindi. Le premier est par ailleurs parvenu à transformer l’essai en s’imposant à la fois chez ses cousins du Nord et en Occident. Aussi, le tamoul A.R. Rahman est l’unique lauréat indien de deux Oscars, pour sa contribution film de Danny Boyle Slumdog Millionaire.

Preuve que le Tamil Nadu est un modèle d’excellence…