Remake : Ready vs Ready

dimanche 29 mai 2022 —
critique ready 2008 et 2011 salman khan ram telougou hindi — Cet article a été publié dans le numéro 5 de Bolly&Co, page 144, publié en 2011.

La tendance des remakes régionaux s’amplifie et s’intensifie, en témoignent les succès de Ghajini (2008) et Jab We Met (2007) au nord comme au sud. L’acteur vedette de Bollywood Salman Khan semble avoir flairé le bon filon et enchaîne les tournages des versions hindi de grands plébiscites populaires tels que Bodyguard ou Pokkiri, devenu Wanted. Il s’est notamment illustré dans la comédie Ready en 2011, remake du film télougou du même nom sorti en 2008.

Portons donc notre analyse sur ces deux œuvres, la question étant de savoir lequel des deux métrages est le plus saisissant…



Le pitch :

Chandu/Prem (Ram/Salman Khan) est hermétique à toute forme de responsabilité. Et lorsqu’on lui parle de mariage, il préfère s’enfuir en courant, un peu comme il aide sa cousine Swapna/Khushi (Tamannaah Bhatia/Zarine Khan) à fuir avec son petit-ami (Navdeep/Ajay Devgan). C’est alors que les parents de notre héros se mettent dans la tête de lui trouver une épouse, et ce tandis qu’il fait la rencontre de Pooja/Sanjana (Genelia D’Souza/Asin Thottumkal), une jeune fille de condition aisée qu’il finit par apprécier. Mais les oncles de la jeune fille sont de terribles gangsters qui tentent de mettre la main sur l’héritage qu’ont laissé ses défunts parents à la belle…

Ready (2008)



Produit en langue télougou par Ravi Kishore
Réalisé par Srinu Vytla
Avec Ram et Genelia D’Souza

Les points positifs :

1. Le charisme de Ram.
Le jeune acteur, âgé de 20 ans au moment du tournage, est incontestablement la nouvelle star de Tollywood depuis le carton de Devadasu en 2006. Dans cette rom-com dynamique, il est le « mass hero » par excellence et constitue le principal attrait de ce film purement familial. Sa jeunesse et son énergie en font le protagoniste romantique dans toute sa splendeur, sans que le résultat ne soit indigeste.

2. L’alchimie entre les acteurs principaux
Le duo Ram/Genelia D’Souza est bel et bien la pierre angulaire de cette romance légère et rafraîchissante. La complicité qui les lie est franchement attendrissante, et ils forment un couple irrésistible auquel le spectateur s’attache au fil de leurs improbables aventures. Un plus qui a dû peser dans la balance du public, qui a consacré Ready comme l’un des plus gros succès commerciaux de l’année 2008 à Tollywood.

Le point négatif :

1. la bande-originale.
Bien que les titres « Tu Tu Tu / Mere Sajna » et « Ninne Pelladukuni » soient agréables, la musique de Devi Sri Prasad demeure tout de même assez moyenne, en particulier si on la compare aux autres travaux du directeur musical, comme l’album très inspiré de Arya 2 ou le plus urbain 100% Love. Certains clips tombent comme un cheveu sur la soupe et ne s’inscrivent pas correctement dans la narration. Le tout manque de fluidité et de pertinence par rapport au déroulement de l’intrigue.

Ready (2011)



Produit en langue hindi par Rajat Rawail, Bhushan Kumar, Nitin Manmohan, Kishan Kumar et Sohail Khan.
Réalisé par Anees Bazmee
Avec Salman Khan et Asin Thottumkal

Les points positifs :

1. Une intrigue adaptée et non plagiée.
Le scénario de Rajiv Kaul, Rajan Agarwal et Ikram Akhtar, bien qu’inspiré du film de 2008, est loin d’être une copie plan par plan de son homologue télougou. En effet, le blockbuster de Sallu possède sa propre empreinte, accordant dans la première partie du film une place prépondérante au personnage de Sanjana/Pooja, campé par la belle Asin. De surcroît, l’élément déclencheur des péripéties des deux héros est altéré, et ce contrairement à la version tamoule (Uthama Puthiran, avec Dhanush et Genelia D’Souza).

2. La musique de Pritam
Véritable florilège de tubes en puissance, la bande-son de Ready version 2011 est clairement une tuerie ! L’item song « Character Dheela » est pour beaucoup dans la réussite de cet album épicé et accrocheur, bien que la ballade romantique « Humko Pyaar Hua » et le dappa réadapté « Dhinka Chika » (composé par Devi Sri Prasad sous le titre « Ringa Ringa ») soient aussi des titres très communicatifs. Une BO plutôt limitée en termes de quantité donc, mais bien proportionnée en termes de qualité.

Le point négatif :

1. Trop de Salmania tue la Salmania !
Une autre occasion pour la star du masala movie d'exhiber ses muscles, de montrer à quel point il est fort... Tellement fort qu’il explose la tête des méchants en deux temps, trois mouvements ! Tellement romantique qu’il sauve sa belle sans difficulté. Tellement marrant qu’il sort des vannes trop recherchées qui font délirer tout le monde (dont la propension à rire est pourtant discutable). Tellement jeune du haut de ses 46 ans ! Il est clair qu’on a du mal à croire à son histoire d’amour avec Asin tant la différence d’âge est considérable (20 ans !), d’où probablement le fait qu’il manque cette petite magie entre les deux héros. Mais surtout, c’est Salman qui est de moins en moins crédible dans la peau du jeune et valeureux Prem. Un acteur plus jeune comme Imran Khan, Ranveer Singh ou Shahid Kapoor aurait été plus apte à interpréter un tel rôle.

Conclusion :



Il faut savoir que les deux principales qualités des deux Ready, c’est leur capacité à ne pas se prendre au sérieux et à assumer pleinement le côté décalé et invraisemblable de leur histoire. Les acteurs s’en donnent à cœur joie et semblent s’éclater, aussi bien Ram et Genelia, que Salman et Asin. Si le film télougou possède plus d’âme et de légèreté, l'œuvre en hindi est plus chargée en drôlerie et en séquences d’action.

Quoi qu’il en soit, si vous désirez passer une soirée tranquille devant un film certes sans queue ni tête mais divertissant, le Ready de Tollywood comme celui de Bollywood viendront répondre à vos attentes !
mots par
Asmae Benmansour-Ammour
"Quand Nivin Pauly a dit mon prénom, je ne m'en souvenais même plus moi-même."
lui écrire un petit mot ?

2010 - 2022 Bolly&Co