#8 - RRR snobé pour les Oscars, la vengeance d’un artiste dans Chup, Amitabh Bachchan part en trekking…

lundi 26 septembre 2022 —
podcast bollywood namaste le cinema bollyandco episode 05

Namaskar, Vanakkam, Namaskaram, Sat Sri Akal, Nomoshkar, Namaste le cinéma !

Asmae Benmansour-Ammour : Nous sommes le lundi 26 septembre 2022, et voici les actualités du grand et du petit écran indien, décryptées en exclusivité par Bolly&Co…
Elodie, je sais que tu dois nous parler d’une nouvelle importante survenue cette semaine. Quelle est-elle, s’il te plait ?

Elodie Hamidovic : Le 20 septembre dernier a été annoncé le film choisi par la délégation indienne afin de représenter l’Inde aux Oscars dans la catégorie du Meilleur Film Etranger. Et c’est…

Asmae Benmansour-Ammour : Attends, attends, attends ! Je sais ! On en a parlé il y a quelques semaines. Ça y est, c’est officiel ? C’est RRR.

Elodie Hamidovic : Non. Asmae Benmansour-Ammour : Comment ça, non ?

Elodie Hamidovic : Eh bien non, Asmae. Le comité de sélection indien lui a préféré Chhello Show, le dernier film du réalisateur Pan Nalin.

Asmae Benmansour-Ammour : J’ai jamais entendu parler de ce film, c’est normal ?

Elodie Hamidovic : Oui, car il n’est pas encore sorti en Inde. Le métrage a en revanche fait le tour des festivals où il a été encensé de toutes parts. Le réalisateur le présente comme une œuvre semi-autobiographique, dans laquelle un enfant pauvre du Gujarat voit sa vie changer lorsqu’il découvre le cinéma.

Asmae Benmansour-Ammour : Oh, ça a l’air vachement émouvant…

Elodie Hamidovic : En effet, d’autant que Pan Nalin n’en est pas à son coup d’essai. Réalisateur engagé qui ne va jamais là où on l’attend, on lui doit les acclamés Samsara et La Vallée des Fleurs. C’est d’ailleurs un cinéaste qui a souvent fait polémique pour les sujets de ses films. Son magistral Déesses Indiennes en Colère avait eu le plus grand mal à sortir en Inde tant le comité de censure l’avait jugé “trop orienté pour les femmes”.

Asmae Benmansour-Ammour : Hein ? Mais c’est quoi, cette excuse ?

Elodie Hamidovic : Tu ne rêves pas. En gros, ils ont estimé que le film était “trop” féministe.

Asmae Benmansour-Ammour : Mais de quel droit ? Et c’est quoi, ce comité ?

Elodie Hamidovic : Le bureau de censure en Inde est une institution qui passe au peigne fin tous les films indiens qui doivent sortir dans leurs salles. Et ils ont le pouvoir d’exiger des coupes, des modifications voire d’interdire purement et simplement la distribution d’un film si le sujet ne leur convient pas. Et vu la politique actuelle, les métrages féministes qui dénoncent la phallocratie de la société indienne, ça a du mal à passer…

Asmae Benmansour-Ammour : C’est clair ! Je me souviens que l'intéressant Lipstick Under My Burkha avait subi le même sort.

Elodie Hamidovic : Effectivement, et durant toute sa carrière, le cinéaste sera adoubé par la presse internationale mais ignoré dans son propre pays, où ses films ne bénéficieront que de sorties très confidentielles. Cette sélection est donc une aubaine, et lui permettra très probablement de faire connaître davantage son art.

Asmae Benmansour-Ammour : C’est chouette, non ?

Elodie Hamidovic : Eh bien, tout le monde n’est pas content. Déjà parce qu’ils estiment que le pays avait beaucoup plus de chance de remporter une statuette en envoyant RRR à la place. Aussi, ils pensent que ce choix est politique puisqu’il s’agit d’un film gujarati, et qui est originaire du Gujarat ?

Asmae Benmansour-Ammour : Ok, j’ai compris… Narendra Modi ?

Elodie Hamidovic : Oui, le chef du gouvernement indien lui-même. Pour autant, cette théorie me gêne un peu dans la mesure où Pan Nalin a toujours été un cinéaste à contre-courant. Il a toujours lutté contre le système pour que ses œuvres puissent être vues telles qu’il les a créées. De fait, instrumentaliser sa sélection comme un moyen de propagande pour Narendra Modi, c’est un peu excessif. Personnellement, j’ai envie de croire en Pan Nalin.

Asmae Benmansour-Ammour : Moi aussi. On avait eu l’honneur de le rencontrer en 2017, et notre interview avec lui est disponible dans le dixième numéro de Bolly&Co. Page 100, pour information...

Mais du coup, pour RRR, c’est complètement mort ?

Elodie Hamidovic : Non, car les distributeurs américains du film, en collaboration avec S.S. Rajamouli lui-même, continuent leur campagne aux Oscars. Le réalisateur s’est dernièrement rendu au Festival du Film de Toronto pour parler de son œuvre, puis a organisé une projection spéciale de RRR à New-York avec de nombreux membres de l’Académie. Sans doute dans l’espoir de voir son métrage nommé dans d’importantes catégories…

Asmae Benmansour-Ammour : C'est tout ce qu’on lui souhaite. Tout comme on souhaite bonne chance à Pan Nalin pour décrocher une nomination.
Sans transition, j’ai bien envie de savoir ce qui est sorti ces derniers jours !

Elodie Hamidovic : Au cinéma cette semaine, le nouveau film de R. Balki, Chup, avec Sunny Deol et Dulquer Salmaan dans les rôles principaux. Le métrage, sorti le 23 septembre, est distribué par Friday Entertainment.

Asmae Benmansour-Ammour : J’en profite pour signaler un erratum dans le podcast de la semaine dernière. L’actrice formidable qui leur donne la réplique, c’est Shreya Dhanwanthary, que j’ai malencontreusement renommé Shweta ! Toutes mes excuses !

Elodie Hamidovic : On te pardonne volontiers, Asmae ! Le film policier Sinam, également proposé en salles par Friday Entertainment entame sa deuxième semaine d’exploitation. Idem chez Night ED Films pour le nouveau né de Gautham Menon, Vendhu Thanindhathu Kaadu à l’affiche pour sa seconde semaine d’exploitation. De son côté, Brahmastra est encore en salles pour la troisième semaine consécutive.

Asmae Benmansour-Ammour : Et pour ceux qui ne le savent toujours pas, le cinéma Gaumont Saint Denis est le véritable QG des films indiens en France. Pour ceux qui auraient donc manqué certains des métrages précités au moment de leur sortie, c’est là qu’il faut vous rendre pour rattraper votre retard.

Pour ce qui concerne la SVOD, on a droit cette semaine à une série inédite sur Prime Video : Hush Hush, avec un casting féminin de première classe constitué de Juhi Chawla, Soha Ali Khan, Shahana Goswami, Kritika Kamra et Karishma Tanna. Et pour l’instant, c’est sous-titré en anglais.

Elodie Hamidovic : On va découvrir ça avec attention !

Asmae Benmansour-Ammour : Sur Netflix, la deuxième saison de la série criminelle Jamtara est disponible depuis le 23 septembre. Ce programme portant sur des enquêteurs exploitant l'ingénierie sociale pour mener à bien leurs investigations est particulièrement intéressant. En plus, c’est sous-titré en français !

Elodie Hamidovic : Entre Delhi Crime et Esprits Criminels ?

Asmae Benmansour-Ammour : C’est un peu l’idée, mais franchement, allez-y car c’est très sympa !
Enfin, est arrivée à la même date sur la plateforme ZEE5 la création originale Atithi Bhooto Bhava, avec la révélation Pratik Gandhi, la jeune Sharmin Segal et la star Jackie Shroff.

Elodie Hamidovic : Ah, mais Pratik Gandhi est génial ! Il était particulièrement marquant dans Bhavai, également dispo sur ZEE5.

Asmae Benmansour-Ammour : Oui, et il surenchérit avec cette comédie dramatique enlevée, pour l’instant sous-titrée en anglais uniquement.

Elodie Hamidovic : Hâte de visionner tout ça ! Asmae, je sais que beaucoup de projets de films indiens ont été annoncés récemment. Il y en a un qui a attiré ton attention, en particulier ?

Asmae Benmansour-Ammour : Oui ! Cette semaine, la légende de Bollywood Amitabh Bachchan a annoncé sur son compte Twitter son prochain film : Uunchai, avec Anupam Kher et Boman Irani pour lui donner la réplique. Et si je me suis attardée sur ce projet, c’est parce que quelque chose m’y intrigue tout particulièrement : son réalisateur Sooraj Barjatya.

Elodie Hamidovic : Sooraj Barjatya, le roi des romances traditionnelles ?

Asmae Benmansour-Ammour : Lui-même. Et pour ceux qui ne voient pas de qui je parle, Sooraj Barjatya appartient à une grande famille de réalisateurs et de producteurs, qui ont fait leur beurre en proposant des œuvres familiales et au traditionalisme décomplexé. Hum Aapke Hain Kaun, Hum Saath Saath Hain, Vivah… C’était lui. Un style daté qui a valu à rem Ratan Dhan Payo, le dernier film du metteur en scène, les railleries de la presse.

Elodie Hamidovic : Pas étonnant, c’était un film fait comme dans les années 90, mais en 2015 !

Asmae Benmansour-Ammour : Exactement. Du coup, on est forcément en droit de se demander de quoi parle Uunchai. Et avec un casting de seniors, le film ne pourra probablement pas être une romance. Du moins, on a des doutes. L’affiche illustre nos trois héros en pleine montagne, en train de déguster un réconfortant breuvage. Alors, que va-t'il leur arriver ? Vont-ils tenter de gravir l’Everest pour resserrer leurs liens ?
On cite également à la distribution du métrage Neena Gupta, Sarika et Nafisa Ali, dont on devine qu’elles camperont sûrement les compagnes des protagonistes. Mais, plus surprenant, il y aura également Parineeti Chopra dans le film. Et c’est autour de son personnage que plane le mystère. Il semblerait qu’elle y incarne une guide touristique…

Elodie Hamidovic : J’ai l’impression qu’on est en train de la perdre, celle-là…

Asmae Benmansour-Ammour : C’est sûr que si l’on exclut l’intriguant Sandeep aur Pinky Faraar, les récents films de la comédienne sont loin d’être concluants… Mais pour résumer, si l’on en croit tous ces éléments, le cinéaste aurait décidé de changer son fusil d’épaule. Finies, les romances mièvres où les femmes ne sont bonnes qu’à tomber amoureuses et faire la popote ? Affaire à suivre…

Elodie Hamidovic : C’est quand même cool de voir trois immenses acteurs qui jouent des personnages de leur âge et qui sont les héros de leur film.

Asmae Benmansour-Ammour : C’est vrai que ça fait beaucoup de bien de ne pas les voir jouer les papas de service pour la énième fois…

Elodie Hamidovic : Et c’est tout pour aujourd’hui, merci de nous avoir écouté !

Asmae Benmansour-Ammour : C’est sur la mélodie de “Boom Padi” du film Maja Ma que l’on se quitte. L’occasion pour moi de vous rappeler que ce métrage avec Madhuri Dixit et Gajraj Rao dans les rôles principaux sortira sur Prime Video le 6 octobre prochain.



Elodie Hamidovic : On se retrouve lundi prochain avec plus d’infos, bonne semaine à tous !

Asmae Benmansour-Ammour : Bonne semaine à tous !

Crédits :



Hosts : Elodie Hamidovic & Asmae Benmansour-Ammour
Texte : Elodie Hamidovic & Asmae Benmansour-Ammour
Retranscription : Asmae Benmansour-Ammour
Design : Elodie Hamidovic
Montage et mixage son : Elodie Hamidovic

2010 - 2022 Bolly&Co