Les surnoms de vos stars tamoules favorites, désormais décryptés !

jeudi 11 juillet 2024
kamal hasaan nammavar
Dans le sud de l’Inde, quand un surnom est donné à une célébrité, celui-ci fait partie de son identité. Ainsi, quand le nom d’un acteur ou d’une actrice apparaît à l’écran au début d’un film, il est souvent accompagné d’un titre. Superstar Rajinikanth, Thalapathy Vijay ou encore Lady Superstar Nayanthara, et j’en passe ! Pour les non-initiés, cela peut surprendre. Mais au juste, qu’est-ce que ça signifie vraiment ?

Bolly&Co a regroupé pour vous les surnoms de vos célébrités favorites et vous explique en prime pourquoi on les nomme ainsi !



Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, établissons un léger contexte. Les industries cinématographiques indiennes ont toujours utilisé des titres pour propulser ses personnalités sur le devant de la scène. C’est une façon de valoriser leurs compétences. A titre d’exemple, le King Khan, Shah Rukh Khan, était aussi surnommée The King of Romance ou le Badshah of Romance. La raison ? Sa popularité grandissante grâce à ses rôles dans les comédies romantiques les plus cultes du cinéma hindi. Néanmoins, si à Bollywood, ce genre de titre est plutôt éphémère, il s’inscrit en revanche sur la durée dans les régions dravidiennes, et ce depuis des décennies. Par le passé, ces noms pouvaient aussi permettre de récompenser une carrière et d’encourager les artistes à donner le meilleur d’eux-mêmes. Mais aujourd’hui, cela représente surtout un lien fort entre une star et ses fans.

Ces surnoms sont d’ailleurs attribués par les fans ou les réalisateurs. C’est la preuve d’une popularité assez indiscutable. L’acteur ou l’actrice a effectivement atteint une nouvelle étape dans sa carrière et est, aux yeux de ses fans, un véritable héros/héroïne. Sa capacité à amener les masses dans les salles de cinéma n’est donc plus à prouver. Ainsi, les surnoms sont affectifs, et permettent aux fans de se connecter à leur célébrité. Ils ont souvent le même sens : un héros est un meneur, un chef, un dieu. Ils peuvent aussi provenir d’une envie de mettre en avant une célébrité qui a conquis les cœurs : on ajoute alors un préfix de super-héros pour parler de la grandeur de la star. Aussi, les fans vont attacher à l’acteur le rôle qui a tout changé pour eux et - surtout - pour lui.

Cette liste est évidemment non-exhaustive, si vous souhaitez le compléter ou y apporter des précisions, n’hésitez pas à nous contacter ! Pour davantage de clarté, le guide sera divisé en plusieurs articles abordant à chaque fois une industrie différente.

Rajinikanth

Il n’y a qu’une seule “Superstar” en Inde et c’est lui - désolée, Ranbir ! Il possède ce surnom depuis 1978 et la sortie du film Bairavi (selon le biographe Naman Ramachandran). Rajinikanth est aussi connu sous le nom de “Thalaivaa” ou “Thalaivar” ou encore “Thalaivar Rajini” (quand il a exprimé son envie de s’investir en politique). Cela veut dire le chef, le leader. Celui de toute une génération. Sa carrière impressionnante fait de Rajinikanth le favori de tous et aux yeux de beaucoup, la superstar est tout simplement un dieu.




Kamal Haasan

Si aujourd’hui, on a l’impression qu’aucun surnom n’accompagne le nom de Kamal Haasan, il faut savoir qu’il en possède pourtant pas mal ! D’abord “Nammavar” (l’un des nôtres) en 1994, face au succès du film du même nom. Mais en 2000, c’est le réalisateur K.S. Ravikumar qui décide de lui choisir le titre idéal. Avec la sortie du film Thenali, l’acteur est présenté comme “Ulaganayagan” (que l'on peut traduire par Star Universelle). A cette époque, ses fans reconnaissaient unanimement son immense talent. Enfin, depuis quelques années, il y a “Aandavar”, qui veut dire “Dieu” ou “quelqu’un comme Dieu” dans un sens plus large. Cette marque affective est le symbole de l'évolution incroyable de Kamal Haasan au cinéma tamoul.




Vikram

Le premier gros succès de la carrière de Vikram, c’est Sethu, sorti en 1999. Cette réalisation de Bala a marqué les esprits, et le cinéma tamoul dans sa globalité. Depuis, le préfixe “Chiyaan” a été ajouté au nom de Vikram (c’était le surnom de Sethu, dans le film). Littéralement, cela peut signifier une personne âgée, un grand-père ou même Dieu. En somme, quelqu’un vers qui l’on se tourne.




Ajith

Retour en 2001, lorsque le film Dheena fait un carton au box-office et présente l’acteur Ajith sous un nouvel angle. En effet, dans ce métrage d’action, Ajith démontre ses capacités à toucher les masses et les fans lui attribuent le titre de “Thala” en référence au surnom de son personnage. “Thala” signifie meneur, leader et, fun fact, le joueur de cricket M.S. Dhoni est également surnommé “Thala”.




Vijay

Peu de personnes bénéficient d’une popularité immédiate dans leur carrière, et malgré des débuts catastrophiques en 1992 dans Naalaiya Theerpu (film produit et réalisé par ses parents), Vijay a très vite rebondi. Seulement deux ans après ce bide, il conquiert les cœurs avec Rasigan, réalisé par son père qui le crédite comme “Illayathalapathy”, le jeune meneur ou commandant en chef. Et en 2017, le réalisateur Atlee décide de faire évoluer ce surnom pour “Thalapathy” avec le blockbuster Mersal. A 47 ans, Vijay n’est effectivement plus un jeune, il n’a donc plus rien à prouver.




Vijay Sethupathi

Affectueusement nommé “Makkal Selvan”, l’homme du peuple ou le trésor du peuple, grâce à Seenu Ramasamy. Le réalisateur est le premier à lui avoir donné ce titre avec le film Dharmadurai, qui a fait l’unanimité auprès du public. Vijay Sethupathi a trouvé le succès à 32 ans, et est connu pour la diversité de ses rôles et sa justesse de jeu. Il est bien plus qu’un acteur divertissant et le public se reconnait en lui, quel que soit son rôle.




Silambarasan

A seulement six ans, Simbu est connu comme la “Petite Superstar”, grâce à un dialogue du film Samsara Sangeetham, où il fait face à nul autre que Rajinikanth. Ce surnom évoluera plus tard en “Jeune Superstar”, avec des succès comme Manmadhan (2002) ou Vinnaithaandi Varuvaaya (2010). Mais en 2014, Simbhu demande à ce que ses fans cessent de lui ajouter le moindre préfixe ou surnom pour ne pas limiter son image (et gonfler son ego, littéralement ses mots). Tout le monde doit donc se référer à lui comme S.T.R, les initiales de son nom complet Silambarasan Thesingu Rajendar.



Nayanthara :

Avec son énorme contribution au cinéma tamoul, ses prestations impeccables et surtout sa capacité à porter un film seule, Nayanthara est naturellement devenue “Lady Superstar”. Un préfixe affectueux, qui ne plait pas vraiment à l’actrice, qui a déjà demandé à certains journalistes de ne pas se référer à elle de cette manière. Pourtant, c’est l’une des rares actrices à bénéficier d’un titre, ce qui donne une bonne idée de sa popularité.




Parmi d’autres surnoms que l’on peut entendre au cinéma tamoul, il y a “Puratchi Thalapathy” pour l’acteur Vishal Krishna. Celui-ci ayant participé à de nombreux projets cinématographiques relatant de problèmes sociaux, il est considéré comme un meneur révolutionnaire ! De même, “Puratchi Tamilan” est souvent accolé à Sathyaraj. Grand habitué des rôles d’antagoniste, il a souvent surpris l’audience avec des personnages plus en nuance et proches de la réalité. Arjun Sarja, dont la carrière est basée sur le succès de nombreux film d’action est nommé “Action King”, le roi de l’action. De la même manière, face à ses talents dans le genre de la comédie, Santhanam est “Comedy Superstar”, la superstar de la comédie.
mots par
Elodie Hamidovic
« A grandi avec le cinéma indien, mais ses parents viennent des pays de l'est. Cherchez l'erreur. »
un message à lui envoyer ?