Décryptage du cinéma indien
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !
Bolly&Co

Bolly&Co Awards 2019 : Le palmarès

Cette année encore, l'équipe de Bolly&Co vous a proposé de voter en ligne pour vos films et acteurs favoris dans le cadre des Bolly&Co Awards 2019 portant sur les métrages de 2018. Vous avez été de nouveau nombreux à faire entendre votre voix, permettant ainsi de belles surprises et quelques évidences dans les résultats qui vont suivre…

meilleur film
Andhadhun

Avec plus de la moitié des suffrages, cette comédie noire s’appuyait sur la réalisation saisissante de Sriram Raghavan et sur les prestations époustouflantes de Tabu et Ayushmann Khurrana. Un film qui, malgré son caractère précis, est parvenu à fédérer le plus grand nombre.
prix du jury
meilleur film

Mukkabaaz d’Anurag Kashyap

Après avoir déjà remporté notre prix du jury en 2016 pour The Mumbai Murders, Anurag Kashyap fait de nouveau l’objet de nos sollicitations pour son joyau Mukkabaaz, oscillant avec agilité entre le film de sport et la satire sociale. Il révèle au passage deux grands comédiens, Vineet Kumar Singh et Zoya Hussain en plus de confirmer le talent sous-exploité du merveilleux Jimmy Sheirgill. Carton plein pour ce petit film qui nous a fait un grand effet !
meilleur réalisateur
Sriram Raghavan pour Andhadhun

Pour sa caméra percutante et l’incroyable efficacité de son histoire, Sriram Raghavan a fait de nouveau l’objet de vos sollicitations, remportant ainsi son premier Bolly&Co Award du Meilleur Cinéaste pour ce qui reste à ce jour son film le plus encensé.
meilleur acteur
Irrfan Khan pour Blackmail

L’immense acteur nous a quitté en cette année 2020. C’est donc à la fois pour saluer sa prestation détonante et sa contribution démentielle au cinéma indien que vous avez été nombreux à voter en sa faveur. Il s’agit d’ailleurs de sa deuxième victoire consécutive aux Bolly&Co Awards, après avoir été sacré l’an dernier pour Hindi Medium, toujours dans la catégorie du Meilleur Acteur.
prix du jury
meilleur acteur

Ayushmann Khurrana pour Andhadhun

D’abord candidat de télé-réalité, puis animateur de télévision à succès, la success story d’Ayushmann Khurrana n’est pas prête de s’arrêter. Car depuis ses débuts d’acteur en 2012, l’artiste n’a eu de cesse de mûrir et de prouver sa valeur. Avec Andhadhun, c’est la révélation tant il sort de son carcan de lisse jeune premier pour nous livrer une performance de haut vol, face à la démentielle Tabu. Un rôle mémorable que nous devions saluer.
meilleure actrice
Rani Mukerji pour Hichki

Après ses rôles plus sombres dans des films comme Talaash (2012) et Mardaani (2014), Rani revient à son exercice favori, le drame populaire, pour le bouleversant Hichki. Parfait pour verser toutes les larmes de son corps tant la comédienne se donne sans compter. Pas étonnant que vous ayiez été si nombreux à la soutenir !
prix du jury
meilleure actrice

Radhika Madan pour Pataakha

Ancienne vedette de télévision, Radhika Madan prend le grand public par surprise en se grimant pour ce premier projet à Bollywood, sous la houlette du maître Vishal Bhardwaj. Résultat : elle est impeccable, à la fois drôle, charmeuse et directe. Probablement l’une des meilleures prestations de l’histoire pour un premier film, et de grands espoirs pour cette jeune demoiselle qui n’a clairement pas dit son dernier mot !
Meilleur second rôle masculin
Rishi Kapoor pour Mulk

Si le match était disputé avec le jeune Vicky Kaushal, grandement apprécié pour sa prestation dans Sanju, c’est finalement le vétéran Rishi Kapoor qui a remporté la majorité de vos voies pour son rôle poignant de père musulman face à la honte dans Mulk. Un film en forme de témoignage du talent énorme de ce grand monsieur, décédé brutalement en 2020.
Meilleur second rôle féminin
Aditi Rao Hydari pour Padmaavat

Nombre d’entre vous avaient adoré la superbe Aditi Rao Hydari dans ce film, d’aucuns diraient même qu’elle aurait mérité d’incarner le rôle principal à la place de la magnifique Deepika Padukone… En tout cas, et malgré la concurrence sévère d’une Katrina Kaif étonnante dans Zero, c’est finalement l’interprète de Mehrunisa qui ressort gagnante de cette catégorie.
Meilleur espoir masculin
Dulquer Salmaan pour Karwaan

Véritable phénomène du cinéma malayalam, vous n’avez pas résisté à l’offensive de charme du comédien dans ce qui constituait son premier rôle à Bollywood. Au service de Karwaan, humble road-movie dans lequel on retrouve également l’extraordinaire Irrfan Khan et la jeune Mithila Palkar, Dulquer Salmaan est effectivement des plus touchants.
Meilleur espoir féminin
Sara Ali Khan pour Kedarnath

Fille des acteurs Saif Ali Khan et Amrita Singh, la jeune femme a bel et bien prouvé qu’elle n’avait pas volé son premier rôle ! Percutante, pleine de tendresse et indubitablement charismatique, la comédienne prend tout l’espace dans ce drame romantique d’Abhishek Kapoor. Un trophée qui lui revient de droit tant la belle s’est imposée comme l’une des stars en devenir de Bollywood !
Meilleure Bande-Originale
Sanjay Leela Bhansali pour Padmaavat

Le travail de composition de cet homme orchestre (car effectivement, il est également le réalisateur, producteur et scénariste de la majorité de ses films) vous a manifestement envoûtés puisque vous avez été près de 50% à choisir cet album épique et traditionnel.
Meilleur chanteur
Arijit Singh pour “Binte Dil” de Padmaavat

Record ! L’artiste remporte son troisième Bolly&Co Award du Meilleur Chanteur pour cette mélodie aux sonorités orientales, après vous avoir déjà conquis en 2013 avec “Tum Hi Ho” de Aashiqui 2, puis en 2017 avec “Enna Sona” de OK Jaanu.
Meilleure chanteuse
Neeti Mohan pour “Nainowale Ne” de Padmaavat

La voix cristalline de Neeti a fait des ravages sur vos oreilles de mélomanes, et c’est ainsi qu’elle remporte pour la première fois le Bolly&Co Award de la Meilleure Chanteuse, succédant à l’iconique Shreya Ghoshal, sacrée l’an dernier pour “Rozana” de Naam Shabana.
Meilleure Séquence Dansée
“Ghoomar” de Padmaavat

C’est un carton plein pour Padmaavat, qui ressort gagnant de toutes les catégories dans lesquelles il était pressenti ! Les mouvements de danse de Deepika Padukone et la chorégraphie du duo Kruti Mahesh Midya et Jyoti D. Tommar ont eu raison de vous, amenant donc cette cinquième victoire pour le métrage ambitieux de Sanjay Leela Bhansali.
Meilleur Duo
Ayushmann Khurrana et Tabu pour Andhadhun

L’alchimie explosive entre les deux acteurs donne toute sa saveur au chef-d’oeuvre qu’est Andhadhun. C’est donc en toute logique que vous les avez sélectionnés comme étant le meilleur duo à l’écran de l’année 2018 !
Meilleur Film Régional
‘96 (tamoul)

Ce drame romantique vous a cueillis, notamment grâce aux performances sensibles du prodigieux Vijay Sethupathi et de l’intéressante Trisha Krishnan. Impossible de rester de marbre face à ce bijou de douceur et de poésie.
Meilleur Acteur Régional
Dhanush pour Vada Chennai (tamoul)

Le fantastique comédien porte sur ses solides épaules ce film de gangster des plus noirs. Après avoir remporté en 2013 le Bolly&Co Award du Meilleur Espoir Masculin pour son premier métrage hindi Raanjhanaa, plus rien ne semble l’arrêter !
Meilleure Actrice Régionale
Aishwarya Rajesh pour Kanaa (tamoul)

Dans ce drame sportif d’une redoutable efficacité, Aishwarya est particulièrement convaincante en joueuse de cricket rêvant d’un avenir meilleur pour sa famille. Kanaa est d’ailleurs devenu l’un des succès surprise de Kollywood en 2018, deux arguments qui suffisent à expliquer sa victoire franchement méritée !
Meilleur Second Rôle Masculin Régional
Vijay Sethupathi pour Chekka Chivantha Vaanam (tamoul)

Dans l’ambitieux opus de Mani Ratnam, il est certainement le plus mémorable. Et ça n’a pas loupé puisque vous avez voté massivement pour Vijay Sethupathi, génial dans son rôle de flic insolent et caustique.
Meilleur Second Rôle Féminin Régional
Parvathy pour Koode (malayalam)

La victoire était disputée et c’est seulement avec deux voix d’avance que Parvathy remporte cette distinction, devant la très plébiscitée Jyothika, nommée quant à elle pour Chekka Chivantha Vaanam. La sensibilité de Parvathy et sa tendre complicité avec Prithviraj ont sans nul doute pesé dans la balance. Il s’agit en tout cas de son deuxième Bolly&Co Award, après celui du Meilleur Espoir Féminin qu’elle a gagné l’an dernier pour la romcom hindi Qarib Qarib Singlle.
Meilleur Chanteur Régional
Ajaey Shravan pour “Ranam” de Ranam (malayalam)

Ce titre moderne colle parfaitement à l’univers sombre de ce film singulier, sublimé par la voix unique d’Ajaey Shravan. Il s’agit d’ailleurs d’une seconde victoire pour le cinéma kéralais cette année, malgré une concurrence des plus rudes. Nous voilà donc face à LA jolie surprise de ce palmarès !
Meilleure Chanteuse Régionale
Shreya Ghoshal pour “Onnavitta Yaarum Yenakilla” de Seemaraja (tamoul)

Il s’agit de la troisième victoire de Shreya après avoir remporté le prix de la Meilleure Chanteuse pour les films hindi Bajirao Mastani (2015) et Naam Shabana (2017). Le timbre si reconnaissable de l’artiste a de nouveau fait des merveilles, cette fois pour cette mélodie tamoule remarquable.
MENTION SPÉCIALE D’ASMAE
Katrina Kaif pour Zero

La magnifique comédienne en aura parcouru, du chemin ! Après avoir longtemps joué les faire-valoir dans des grosses productions hindi, la superstar m’a franchement cueillie en actrice névrosée dans le film d’Aanand L. Rai. Pourtant face à des stars renommées comme Shahrukh Khan et Anushka Sharma, Katrina sort du lot dans cette oeuvre inégale qui donne cependant à voir sa prestation la plus authentique, la plus sensible aussi.
MENTION SPÉCIALE D’ELODIE
Avinash Tiwary pour Laila Majnu

La différence entre l’Avinash Tiwary de 2016 et de 2018 est impressionnante. Dans le film Tu Hai Mera Sunday, l’acteur était convenable, mais pas forcément marquant. Alors que dans Laila Majnu, il est tout simplement bluffant. Il est presque impossible de le lâcher du regard, tant il interprète avec brio ce personnage d’amoureux torturé. C’est le début d’une carrière qui, on l’espère, lui donnera des opportunités à la hauteur de son talent !
La palmarès de 2018 les bolly&co awards