Bolly&Co Magazine: (archive) Qui pour remplacer Shahrukh Khan ?
nos numéros qui sommes nous nos articles les événements Bolly&Co Awards
BOLLY&CO
votre magazine sur l'univers du cinéma indien depuis 2010 !

(archive) Qui pour remplacer Shahrukh Khan ?

Il y a ces films brillamment écrits et superbement interprétés qu’on adore et qui font l’unanimité. Il y a ces films plus modestes mais sympathiques qui nous donnent du baume au cœur.
M
MAGAZINE

Qui pour remplacer Shahrukh Khan ?

BOLLY&CO NUMÉRO 3 - MARS 2011
mots par Asmae Benmansour
Shahrukh Khan est LA star incontestable et incontestée de Bollywood! C'est un modèle de réussite pour tous les jeunes acteurs de l'industrie, d'abord pour son talent et son charme irrésistible, mais aussi puisqu'il n'a bénéficié d'aucun soutien familial au sein de l'industrie et qu'il a forgé sa popularité sur son seul nom. Et bien qu'il ait prouvé que, malgré le temps qui passe et son passage à la quarantaine, il restait le roi des Indian Lovers ainsi qu'un acteur précis et engagé, la presse tente tant bien que mal de lui trouver un successeur parmi les jeunes héros en vogue à Bollywood. Alors voici une battle afin de tenter de trouver celui qui sera le futur KING de Bollywood...


Shahid Kapoor

Né en 1981, débute sa carrière en 2003 dans Ishq Vishk, lien avec l'industrie : son père Pankaj Kapur (acteur), sa belle-mère Surpriya Pathak Kapur (actrice) et sa mère, Neelima Azeem (danseuse classique). Le film de sa carrière : Kaminey (2009)

SES POINTS FORTS :

Danseur hors-pair, le jeune Shahid Kapoor débute sa carrière en 2003 et bien qu'il soit le fils de Pankaj Kapur, il ne profite pas vraiment de sa filiation puisque, si son père est une star de la télévision, ce dernier ne deviendra reconnu à Bollywood qu'en 2003 avec Maqbool, soit la même année que la sortie d'Ishq Vishk. Longtemps resté enfermé dans des rôles de jeunes premiers (comme SRK), il tentera le coup du thriller au début de sa carrière avec Fida (Comme SRK l'avait fait dans Baazigar et Anjaam par exemple). Cependant, c'est dans son registre de prédilection qu'il gagne le respect de toute la scène Bollywood, avec Jab We Met en 2007 (comme SRK avec Dilwale Dulhania Le Jayenge en 1995 et Kuch Kuch Hota Hai en 1998). Et après avoir travaillé avec Aziz Mirza sur Kismat Konnection (qui n'avait jusque-là tourné qu'avec SRK), il sort des sentiers battus avec son double rôle dans Kaminey (comme avait pu le faire SRK dans Don : the Chase Begins Again). Avec Badmaash Company en 2010, il consolide son statut de star montante à Bollywood et signe un nouveau succès. On attend désormais Mausaum, film réalisé par son père dans lequel il donnera la réplique à Sonam Kapoor et la jeune Aditi Sharma qui devrait sans doute être un des rôles les plus risqués de sa carrière...

SES POINTS FAIBLES :

Shahid Kapoor a souvent été cantonné aux rôles de gendre idéal, en particulier à cause du succès immense de Vivah en 2006, avec Amrita Rao. Par les médias, il a souvent été considéré comme étant le petit-ami de Kareena Kapoor plus que comme un acteur à part entière. Il a d'ailleurs déclaré récemment qu'il avait accepté des films comme Chup Chup Ke ou 36 China Town uniquement pour figurer avec sa petite-amie. Des choix peu judicieux. C'est sans doute le détail qui rend la carrière du talentueux jeune homme inégale. Et même après sa séparation avec Bebo fin 2007, il signe des projets peu intéressants : Chance Pe Dance et Fool N Final font par exemple un flop. Il sera prochainement le héros de Heer And Ranjha, masala d'action avec Deepika Padukone dirigé par Sabbir Khan (réalisateur du piteux Kambakkht Ishq) et donnera également la réplique à Priyanka Chopra dans la prochaine réalisation de Kunal Kohli (dont le dernier film Thoda Pyaar Thoda Magic a fait un flop)...






Ranbir Kapoor

Né en 1982, débute sa carrière en 2007 dans Saawariya. Lien avec l'industrie : son père, Rishi Kapoor (acteur), sa mère Neetu Singh Kapoor (actrice), son grand-père Raj Kapoor (acteur et réalisateur), ses grands-oncles Shahid Kapoor et Shammi Kapoor (acteurs), ses cousines Kareena Kapoor et Karisma Kapoor (actrices), son oncle Randhir Kapoor (acteur et réalisateur). Le film de sa carrière : Wake Up Sid (2009)

SES POINTS FORTS :

Au départ, il n'avait pas un physique très avantageux (comme SRK). Pourtant, il démarre sur les chapeaux de roues en 2007 en travaillant avec Sanjay Leela Bhansali dès son premier film, aux côtés d'une autre enfant star : Sonam Kapoor, fille d'Anil Kapoor. Le film fait un flop, mais rencontre un joli succès d'estime et vaut à Ranbir le Filmfare Award du meilleur espoir masculin en 2008. C'est donc sans attendre qu'il tourne au sein de la prestigieuse bannière Yash Raj son film suivant, la comédie romantique Bachna Ae Haseeno, avec trois partenaires de prestige : Bipasha Basu, Minissha Lamba et sa future petite-amie Deepika Padukone. Le film fonctionne au box-office et Ranbir devient le nouveau chouchou de ses dames. En 2009, il signe son meilleur film jusque là : Wake Up Sid, comédie satyrique à petit budget dans lequel il travaille avec la renommée Konkona Sen Sharma. Un mois après sort Ajab Prem Ki Ghazab Kahani, une comédie pure et simple dans laquelle il a l'occasion d'exploiter sa fibre comique. La bande originale efficace et son alchimie avec la ravissante Katrina Kaif ont consacré ce film comme un des plus gros blockbuster de l'année. En 2010 sort Raajneeti, le film politique au casting impressionnant : Ajay Devgan, Arjun Rampal, Manoj Bajpai, Shruti Seth et Katrina Kaif. Le film est un hit, et Ranbir est nominé dans la catégorie du meilleur acteur lors des Filmfare Awards, même si cette année-là, c'est SRK qui repart avec le trophée pour son interprétation magistrale dans My Name Is Khan. Anjaana Anjaani fait un flop, mais qu'importe, puisque Ranbir Kapoor a déjà réussi l’exploit de devenir un acteur incontournable en à peine 3 ans de carrière...

SES POINTS FAIBLES :

Le véritable point noir de sa carrière, c'est son nom. En effet, contrairement au King Khan, Ranbir a largement bénéficié de son statut de "fils de star" en débutant avec un des cinéastes les plus exigeants de l'industrie. On pourrait se demander s'il aurait signé autant de projet prestigieux s'il avait été un illustre inconnu ? Sanjay Leela Bhansali, Siddharth Anand, Prakash Jha, Rajkumar Santoshi : en trois ans de carrière ! Nul doute que son lourd héritage a servi à mettre d'accord ces réalisateurs. De plus, le jeune homme a sans doute fait plus parler de lui pour ses diverses conquêtes que pour ses films. Après avoir entretenu une relation ambiguë avec la belle Sonam Kapoor, il officialise avec Deepika Padukone. Leur relation durera plus d'un an. Ils se séparent en octobre 2009 et le voilé lié à la belle Katrina Kaif. Ils nient cependant les rumeurs, bien qu'on les ai vu tout récemment ensembles à de nombreux événements...






Imran Khan

Né en 1983, débute sa carrière en 2008 dans Jaane Tu Ya Jaane Na. Lien avec l'industrie : son oncle, Aamir Khan (acteur, producteur et réalisateur) et son oncle Faisal Khan (acteur). Le film de sa carrière : Jaane Tu Ya Jaane Na (2008).

SES POINTS FORTS :

Neveu du perfectionniste Aamir Khan, le jeune homme débute dans les années 1990 dans des micro rôles de 'child artist', principalement dans les films de son oncle. Déterminé à réussir, il désire cependant devenir réalisateur et intègre l'école de cinéma de Kirshore Namit Kapoor, à Mumbai. Bénéficiant du soutien (presque) sans faille de son tonton, il débute en 2008 dans une de ses productions, Jaane Tu Ya Jaane Na, avec Genelia D'Souza. Le film fait un carton, autant critique que populaire, Imran Khan est sacré meilleur débutant lors des Filmfare Awards de 2009 ex-aequo avec Farhan Akhtar. Si ses deux prochaines sorties floppent, il revient à son domaine de prédilection avec deux romances en 2010 : I Hate Luv Storys avec Sonam Kapor et Break Ke Baad avec Deepika Padukone. Le public semble l'apprécier ainsi et voit en lui le nouvel Indian Lover de Bollywood (comme l'était SRK). Ce qui ne l'empêche pas d'épouser en 2011 sa chère et tendre Avantika Malik (tout comme SRK, qui lui était déjà marié lorsqu'il a débuté sa carrière). On devrait le retrouver dans une comédie sentimentale avec Mere Brother Ki Dulhan aux côtés de Katrina Kaif, Ali Zafar et Preity Zinta, ainsi que dans la comédie de moeurs produite par son oncle intitulée Delhi Belly, avec Shenaz Treasurywala et Vir das...

SES POINTS FAIBLES :

Jaane Tu Ya Jaane Na est un carton en 2008 et Imran Khan devient la nouvelle coqueluche de Bollywood. C'est donc confiant qu'il a choisit des projets relativement différents de son premier film. Il tourne d'abord Kidnap, dans lequel il incarne un rôle négatif. Mais le film floppe littéralement et Imran manque cruellement d'assurance dans ce rôle de kidnappeur sans vergogne. L'année suivante, il est à l'affiche du film d'action Luck, aux côtés de la débutante Shruti Haasan. Le film fait une fois de plus un bide, le public ne reconnaissant pas le héros romantique des débuts dans ce long-métrage clinquant et approximatif. De plus, il ne retrouvera pas d'offres de la qualité de son premier film, qui reste du coup le meilleur de sa jeune carrière. Ces choix largement tournés vers le cinéma commercial semblent ne pas être du goût de son oncle, qui préfère du même coup gérer la carrière de son autre poulain : Prateik Babbar. Dans une interview récente, Aamir déclarait même qu'il trouvait Ranbir Kapoor plus talentueux que son neveu. Taclé par son oncle, on se pose la question de l'avenir de cet acteur prometteur, mais dont les choix cinématographiques ont souvent été calamiteux...






Ranveer Singh

Né en 1985, débute sa carrière en 2010 dans Band Baaja Baarat. Il n'a aucun lien avec l'industrie et le film de sa carrière, c'est Band Baaja Baarat.

SES POINTS FORTS :

Il n'a aucun lien de parenté avec l'industrie (comme SRK), n'a pas un visage de jeune premier (comme SRK), n'est ni mannequin (comme SRK), ni le fiancé d'une star (comme SRK) et pourtant, avec son seul film Band Baaja Baarat, il a mis tout le monde d'accord (comme SRK en 1993 avec Baazigar). Sorti en décembre 2010, cette romance de la maison Yash Raj a créé la surprise en devenant le dernier hit de l'année. A 25 ans, le jeune homme est parvenu à signer dès son premier film avec une grande maison de production sans l'appui d'une quelconque relation au sein de l'industrie. Il donne la réplique à Anushka Sharma, jeune mannequin qui a suivi un parcours similaire au sien, et avec laquelle il partage une très belle complicité on-screen. La bannière Yash Raj à d'ailleurs flairé le bon filon, puisqu'ils viennent tous les deux de signer un nouveau projet commun intitulé Ladies VS Ricky Bahl. Le jeune homme sera également le héros du prochain film de Shaad Ali, à qui l'on doit les succès de Saathiya et Bunty Aur Babli. Il est aussi en pourparlers avec le cinéaste Rajkumar Hirani (qui a réalisé 3 idiots) pour jouer dans sa prochaine réalisation...

SES POINTS FAIBLES :

Trop de confiance en soi ? La presse, les critiques, les plus grands noms de l'industrie s'emballent lorsque l'on parle de Ranveer Singh, vu comme le nouveau roi de Bollywood en à peine un film. Mais les médias n'en font-ils pas un peu trop ? Ne fondent-ils pas trop d'espoirs sur ce jeune homme qui n'a, après tout, travaillé que sur un projet ? Ne voient-ils pas trop grand et n'espèrent-ils pas trop de ce jeune homme encore novice en la matière ? Les médias espéraient également beaucoup de Fardeen Khan, de Rahul Khanna et de Vivek Oberoi lors de leurs débuts, les prédisant comme les futures stars de l'industrie. Et où en sont-ils actuellement ? A pas grand chose ! On pourrait craindre que le jeune Ranveer Singh craque sous la pression, ou pire, qu'un excès de confiance en soi dévalorise ses prestations. Le jeune homme a sans doute du talent, mais il faut également lui laisser le temps de s'établir à Bollywood et d'expérimenter les différentes facettes de son potentiel avant de le qualifier de futur star...



Au final, qui est le futur Shahrukh Khan ? Qui a les épaules pour porter le poids d'un tel héritage ? Et bien, personne figurez-vous ! Bien qu'ils soient tous très prometteurs, bien qu'ils aient chacun un parcours singulier et digne d'éloges, aucun d'entre eux ne semble calibré pour succéder un jour au King Khan. Shahrukh Khan est irremplaçable, et même s'il n'y a aucun doute sur le fit que ces jeunes espoirs deviendront un jour des superstars à Bollywood, le Baadshah reste le Baadshah et personne ne peut prétendre à ce titre...